2014, année faste pour l’économie américaine

By on 25/12/2014

Si la baisse vertigineuse des prix du pétrole ne fait pas les affaires des pays producteurs qui, à l’instar de la Russie, voient leur économie flirter dangereusement avec le vide, elle profite en revanche à d’autres. Les Etats-Unis affichent ainsi une santé de fer, la croissance n’y ayant jamais été aussi forte depuis onze ans.

Une consommation au top, résultat de la baisse du prix du pétrole

Au 3e trimestre 2014, en rythme annualisé, le Produit intérieur brut (PIB) américain a fait un bond de 5 %, soit sa plus forte expansion depuis l’été 2003. Une hausse spectaculaire accompagnée d’une envolée du Dow Jones, l’indice phare de la bourse de New York, au dessus du seuil historique des 18 000 points. Une tendance que devraient confirmer les chiffres du 4e trimestre de l’année, qui seront dévoilés début 2015.

Ces chiffres s’expliquent par la baisse du prix du pétrole, qui a connu une chute de 50 % depuis juin et devrait rester faible un moment selon le FMI. Une aubaine pour les consommateurs américains, qui ressentent l’effet d’une « baisse d’impôts », et consomment mécaniquement plus : les dépenses de consommation ont ainsi augmenté de 3,2 %.

Si la méga-croissance américaine ne devrait pas durer, de nombreux économistes tablent tout de même sur une expansion de l’ordre de 3 % en 2015. De quoi continuer de faire saliver bon nombre d’économies industrialisées dans le reste du monde.

source

About Julie David

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *