Google se lance dans la fibre optique, une aubaine pour les internautes

By on 29/04/2015

Google n’arrête pas les projets, loin de là. La firme de Mountain View vient en effet d’intensifier sa stratégie de mise en place de la fibre optique dans le pays. Outre les gains de parts de marché qu’elle compte bien grappiller, c’est une stratégie à coup double que Google est en train de mettre en place. Malin, une fois de plus.

Google Fiber, le Numericable américain ?

Lancé dès 2010, la fibre optique selon Google promet une vitesse de connexion au web 100 fois plus rapide que les traditionnels abonnements par câble.

Si la technologie n’est encore accessible que dans trois zones géographiques (la métropole d’Austin, la région de Kansas City et celle de Provo dans l’Utah) d’autres se sont d’ores et déjà portées candidates. Soit 5 villes supplémentaires qui attendent la Google Fiber dont des grands ensembles tels que San Jose, Portland, San Antonio ou encore Atlanta. Google a déjà investi quelque 3 milliards de dollars dans le projet et pourrait bien injecter non moins de 140 milliards de dollars au total pour couvrir l’ensemble du pays.

Une mise en place à un rythme soutenu qui va stimuler à n’en pas douter le marché du web aux Etats-Unis puisque la vitesse moyenne de connexion à Internet passera de 12 Mbps (mégabit par seconde) à 1,024 Mbps ! Avec un tel bon technologique, nul doute que l’ensemble des opérateurs de fibre optique du pays emboîteront le pas à Google, comme AT&T notamment.

Cette intensification de la mise en place de la fibre aux USA n’est pas sans faire écho à ce que SFR-Numericable est en train de réaliser avec brio en France. L’actuel numéro 2 du pays vient lui aussi de passer à la vitesse supérieure en mettant sur le marché un bouquet d’offres alliant fibre optique avec téléphonie et télévision. Ayant déjà multiplié sa taille par 9, SFR-Numericable pourrait bel et bien souffler la première place du podium tant son offre est alléchante : surfer jusqu’à 20 fois plus vite que ce que propose la concurrence… Et la couverture de la France en fibre optique par le câblo-opérateur continue de s’étendre !

Le coup double selon Google

Bon nombre d’observateurs estiment que la réelle intention de l’ogre américain n’est pas tant de générer d’importants revenus avec son offre fibre optique que de dynamiser ses activités annexes. Et en premier lieu sa publicité en ligne.

Car en investissant dans la technologie et en poussant de facto les concurrents à faire de même pour ne pas être dépassés, les internautes pourront alors bénéficier d’une expérience de navigation optimale. Surfer plus vite, beaucoup plus vite même, signifie passer plus de temps sur Internet. Et tout cela sera bien profitable à Google car comme l’explique un des responsables de Google Fiber : « Les gens font plus de choses sur Internet quand ils ont un accès rapide. Ils sont moins actifs quand la vitesse est lente ».

Et c’est là que se cache la vraie stratégie de l’américain car plus les gens consomment du web, plus Google vend ses fameuses publicités en ligne, qui engendrent un important chiffre d’affaires pour le groupe.

Google Fiber apparaît donc comme un levier des plus efficaces pour mettre la pression sur les autres fournisseurs d’accès, qui n’auront d’autre choix que de tenter de s’aligner sur la technologie, permettant donc à Google Adwords d’en récolter les fruits.

Mais si Google est en première ligne des bénéficiaires du développement de la fibre optique qu’il provoque aux Etats-Unis, les clients auront eux-aussi tout à gagner, puisqu’ils jouiront d’un débit supersonique, et pourront ainsi profiter sans contrainte d’Internet. Rappelons en effet que, selon l’OCDE, le visionnage de vidéos en streaming représente 91 % du trafic Internet mondial, mais que ces fichiers, gourmands en bande passante, ne peuvent s’apprécier de façon optimale qu’avec un très haut débit.

About Julie David

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *