Quand l’abandon de l’Ecotaxe coûte plus d’1 milliard d’euros

By on 29/07/2016

Promis puis finalement abandonné, l’Ecotaxe coûterait déjà plus de 800 millions d’euros à l’Etat. Une note qui dépasserait en réalité le milliard.

Voilà une promesse de campagne qui coûte très chère au contribuable. L’Ecotaxe défendue bec et ongle par Ségolène Royale a été abandonnée avec tout autant de vigueur par la ministre qui a du se plier notamment au poids du lobbying des entreprises de transport routier. Une volte-face qui coûte la bagatelle de 800 millions d’euros à l’Etat au titre de l’indemnisation de la société Ecomouv’ qui avait obtenu le contrat d’exploitation de taxe sur les poids lourds. Une somme qui se justifie principalement par le licenciement de l’ensemble des salariés de la société, recrutés pour l’occasion.

Les banques à dédommager également

Alors que le chapitre du fiasco politique, écologique et économique de l’Ecotaxe est déjà en soi retentissant, il n’est pour autant pas clos. Non car la Cour des comptes vient de recevoir un récapitulatif mis à jour du coût réel de l’abandon de la mesure : 967,6 millions d’euros au final – et pour le moment -. Une enveloppe qui atteint donc près d’1 milliard d’euros car il faut à présent dédommager les banques qui étaient intervenus dans le montage financier du partenariat public-privé mis en place pour l’Ecotaxe.

Une note qui pourrait même encore grimper car selon Olivier Faure – député PS – il faudra également dédommager les sociétés de télépéages. Et dans cette éventualité plus que probable, la mesure abandonnée coûtera en réalité plus de 1,2 milliards d’euros aux contribuables, soit 50% de plus que le montant initialement avancé.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *