Les Français sont les rois de l’épargne

By on 23/12/2016

Alors qu’elle rapporte vraiment peu voire rien, l’épargne continue d’être le sport favori en France. L’année 2016 atteint un nouveau record depuis la crise de 2008.

 

 

Le Livret A reste plus que jamais le produit d’épargne préféré des Français, même s’il ne rapporte plus grand chose avec un taux de 0,75%. C’est le résultat d’une enquête réalisée par la Banque Populaire Caisse d »Epargne (BPCE) qui constate que l’épargne en France atteint un nouveau record historique après celui de 2008, année de la crise financière. La Banque Centrale Européenne (BCE) a bien essayé de stimuler la consommation en diminuant les taux d’intérêts, mais les Français n’en ont cure, ils mettent de côté leur argent au cas où…

 

Ce sont ainsi non moins de 43 milliards d’euros qui ont été épargnés rien qu’entre janvier et septembre et l’année va se terminer comme en 2015 en atteignant la barre haute et hautement symbolique de 100 milliards d’euros qui dorment ou presque. Car l’une des nouveautés de cette année est que les Français épargnent même sur leur compte courant qui pour le coup ne rapporte rien du tout. Le dépôt à vue a récolté pour la deuxième année consécutive 30 milliards d’euros supplémentaires avec une croissance mensuelle comprise entre +8% et +11% depuis le printemps 2015.

 

 

Le Livre A coûte que coûte

 

 

Le Livret A reste ainsi le produit d’épargne préféré en France malgré son taux des plus bas de 0,75%. Sont par ailleurs également plébiscitées, les solutions de placement telles que l’assurance-vie, le Livret Bleu et le LDD qui est venu en remplacement du Codevi depuis 2007.

 

Alors pourquoi les Français épargnent-ils autant même sur des produits qui ne leur rapportent plus grand chose ? Les économistes y voient avant tout une crainte de l’avenir sur fond de politique budgétaire toujours plus rude. Les Français craignent pour leurs vieux jours, les pensions de retraite étant chaque année un peu plus rognées. Et le niveau des indemnisations du régime générale de santé baissant également cumulés à des remboursement aussi toujours plus faibles des mutuelles les contraignent ainsi à épargner plus qu’auparavant.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *