L’Inde veut produire jusqu’à 60% de son électricité via les ENR

By on 30/12/2016

Représentant à elle seule près de 5% des émissions mondiales de GES (gaz à effet de serre), l’Inde a annoncé vouloir produire près de 60% de son électricité grâce aux ENR.

 

Voilà ce qui pourrait bien s’apparenter à un exemple à suivre par les plus grands pays industrialisés de la planète. L’Inde a fait savoir qu’elle comptait produire 57% de son électricité grâce aux énergies renouvelables.

Signataire de l’accord sur le climat issu de la Cop21 de Paris l’an dernier, l’Inde doit en effet faire face à un enjeu majeur : réduire ses émissions de GES qui pèse pour près de 5% dans la balance mondiale.

Et pour y parvenir, le pays qui compte 1,3 milliards d’habitants ne compte s’y prendre sur plusieurs décennies comme c’est le cas dans la plupart des pays d’Europe notamment. Non, le pays table sur une période de dix années à peine pour atteindre cet objectif ambitieux publié par le ministère de l’énergie.

 

Des investissements privés soutenus

 

Un exemple à suivre car si l’Inde y parvient, les objectifs de la Cop21 seront très largement dépassés puisque l’accord de Paris fixe à 40% la part des énergies renouvelable dans la génération d’électricité et en 15 ans.

Ce pays qui apparaît comme étant l’un des plus pollueurs du monde a mis les bouchées double en peu de temps.

Le plus grand parc photovoltaïque du monde y a été inauguré depuis peu. Une avancée spectaculaire tout azimuts soutenue par des investissements privés d’envergure à l’image de celui du Japonais Softbank qui s’est engagé à injecté 20 milliards de dollars dans le secteur photovoltaïque ou comme celui d’EDF qui a dernièrement alloué une enveloppe de près de 2 milliards d’euros à l’électricité éolienne dans le pays.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *