Aux Etats-Unis, Ford engage la relocalisation prônée par Trump

By on 27/01/2017

Le groupe Ford vient de faire savoir qu’il comptait relocaliser une partie de sa production dans le Michigan

 

La volonté de Donald Trump de relocaliser un pan entier de l’industrie américaine est en train de faire son chemin aux USA. Ce que bon nombre d’observateurs nationaux et internationaux estimaient être une vaine promesse de campagne semble prendre forme.

 

Car le puissant automobiliste Ford a récemment annoncé qu’il comptait finalement mettre sur pied une usine de construction de ses véhicules dans le Michigan après avoir dans un premier temps tablé sur le Mexique. Plus exactement, le groupe va affecter près de la moitié de son enveloppe d’investissement de 1,6 milliard de dollars – soit 700 millions en l’occurrence – pour la réalisation d’un nouveau site de construction à Détroit.

 

Virage à 180° de Ford

 

Cette décision est à la fois surprenante et synonyme de bonne nouvelle pour le niveau d’emplois aux Etats-Unis. Le Pdg de Ford Mark Fields  avait en effet annoncé que la somme de 1,6 milliard de dollars serait destinée au Mexique. Et ce en raison du fait d’une main d’œuvre meilleure marché qu’aux USA et car l’accord de libre-échange nord-américain prévoit une exonération des droits de douanes sur les véhicules fabriqués au Mexique pour autant que 65% des pièces aient été précédemment fabriquées aux USA.

 

Une décision qui a cristallisé la colère de Trump durant sa campagne. Mais Mark Fields vient donc d’opérer un virage à 180° motivé par le fait que le programme du nouveau président américain prévoit notamment une baisse du taux d’impôt sur les sociétés, passant de 35% à 15%. Surtout, à travers ce revirement de situation, L’homme d’affaires exprime par là un « vote de confiance »  envers Trump qu’il estime en capacité à redresser le secteur manufacturier US.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *