Total achète le 3ième opérateur de GNV d’Europe

By on 08/05/2017
Total, GNV, Europe

Le groupe français Total vient de faire l’acquisition du néerlandais PitPoint B.V, spécialiste du Gaz Naturel Véhicules en Europe.

Le GNV est devenu en peu de temps l’un des principaux axes de développement stratégique des grands groupes énergétiques français que sont Engie et Total. Si Engie s’active sur ce créneau porteur en visant plus d’une centaine de station-service dédiées au gaz naturel carburant et au BioGNV, Total n’entend pas lui laisser le leadership. C’est le sens de la récente acquisition du groupe PitPoint B.V par le Français. PitPoint B.V occupait jusqu’à présent la troisième place sur le podium du marché du gaz naturel véhicule en Europe. Fort d’un réseau de plus de cent points de ravitaillement à destination des poids-lourds, des véhicules professionnels mais aussi des navires spécialisés dans le transport maritime de marchandises, PitPoint avait tout pour compléter l’offre de Total.

Grâce à cette acquisition, Total pourra ainsi mettre en œuvre sa stratégie de développement d’un réseau de 350 stations GNV en Europe à l’horizon 2022. Total serait ainsi en capacité de s’accaparer la toute première place du marché du GNV en Europe. D’autant que PitPoint connaissait jusqu’à présent un fort développement de son activité dans des marchés phares tels que le Pays-Bas donc mais aussi la Belgique et surtout l’Allemagne.

Total croit dur comme fer au GNV

Le pdg de Total, Patrick Pouyanné a ainsi fait savoir dans un communiqué qu’« Après l’acquisition de Lampiris en 2016, cette acquisition s’inscrit pleinement dans l’ambition de Total de se développer dans les business bas carbone en favorisant notamment le développement du gaz dont le groupe est un leader mondial. Développer la demande de gaz par des nouveaux usages dans les transports est au coeur de notre stratégie intégrée qui vise à nous développer sur l’ensemble de la chaîne gazière »

Le GNV présente de réels atouts environnementaux, abaissant de plus de 20% les émissions de CO2 en comparaison au diesel, et réduisant de 95% celui des particules fines. Et son pendant « vert », le biogaz, permet d’un côté de valoriser les déchets agricoles et forestiers entre autre et de l’autre de ne pas avoir recours à l’extraction sur les gisements, pour un bilan environnemental des plus satisfaisants.

Toujours dans le même communiqué, le pdg de Total explique ainsi que « le GNV a un potentiel de développement important dans le domaine du transport routier. L’objectif de ce rapprochement est de combiner le savoir-faire technologique et commercial que PitPoint B.V. met en œuvre en matière de GNV depuis plus de dix ans avec la puissance du réseau de distribution et du portefeuille de clients de Total. PitPoint va ainsi devenir le cœur de l’ambition GNV Europe de notre branche Marketing & Services tout en maintenant son ambition d’offrir à nos clients une énergie propre ».

Reste à présent à connaitre la réponse du grand concurrent de Total, Engie, qui risque fort de s’activer à son tour pour ne pas se laisser distancer sur le marché porteur du GNV.

 

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *