Les ENR en France ont été dopées par le crowdfunding

By on 18/05/2017
ENR, Crowdfunding

Le crowdfunding a permis de  financer plusieurs dizaines de projets liés aux énergies renouvelables en France au cours de l’année 2016 selon un rapport.

Le site de référence du green business, GreenUnivers, a récemment publié son rapport quant au niveau de financement des ENR via les plateformes de crowdfunding en France. Et le résultat de l’étude menée sur la question en 2016 est particulièrement prometteur : près de 12 millions d’euros ont ainsi été levés rien qu’en 2016.

Les 13 plateformes de financement participatif destinées aux ENR ont ainsi permis de financer 66 projets dans le solaire, le biogaz, la géothermie, l’éolien ou encore la biomasse. Le rapport met par ailleurs en valeur le fait que l’éolien concentre le plus de financements avec 50% des montants empruntés, suit le photovoltaïque pour 37%.

Des formes variés de crowdfunding

Les particuliers souhaitant investir dans les ENR et par la même occasion soutenir le filon des énergies propres disposent de plusieurs solutions : le prêt, les obligations et autres minibons, les prises de participations au capital ou encore pour les plus désintéressés – ou fortunés – les dons.

Si le financement participatif ne résout pas à lui seul le retard que la France a pris dans le développement des ENR, force est de constater qu’il participe tout de même à l’entraînement d’une certaine dynamique sur le sujet. Une dynamique qui devrait par ailleurs être maintenue puisque de nouvelles plateformes de crowdfunding vont arriver sur le marché sous peu.

Reste que la société civile et les actions citoyennes ne doivent pas une fois de plus se substituer à l’action publique, comme cela est le cas dans l’action sociale notamment avec de nombreuses associations qui prennent le relai des pouvoirs publics. Mais le bon état de santé du financement participatif relatif aux ENR n’en demeure pas moins une bonne nouvelle quant à la transition énergétique dans laquelle s’est engagée la France depuis la Cop21 de Paris.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *