La suppression de la taxe d’habitation votée par l’Assemblée

By on 24/10/2017
Taxe d'habitation, Gérard Darmanin

La suppression de la taxe d’habitation a été récemment votée à la majorité par l’Assemblée nationale. Selon le gouvernement, elle devrait redonner 10 milliards d’euros de pouvoir d’achat aux Français.

Mesure phare de la campagne pour les présidentielles d’Emmanuel Macron, la suppression de la taxe d’habitation vient d’être votée par l’Assemblée nationale. Une suppression progressive toutefois car elle baissera de 30% dès 2018 puis de 65% en 2019 pour ensuite être totalement supprimée à partir de 2020.

Cette mesure qui fait polémique profitera directement et rapidement à 80% des ménages soumis au paiement de l’impôt sur le revenu. Plusieurs centaines d’euros voire même plus seront ainsi économisés par nombre de Français chaque année. Gérard Darmanin, le ministre des comptes publics, voit dans ce vote un « moment très important » puisque la mesure « rendra 10 milliards de pouvoir d’achat à nos concitoyens ».

Pour le gouvernement, il s’agit à la fois d’une mesure de gauche qui vient en aide au plus grand nombre et donc aux classes moyennes mais aussi d’une mesure plutôt libérale. D’ailleurs, Gérard Darmanin est justement une prise de la droite, car anciennement membre du parti Les Républicains. Le thème du pouvoir d’achat ayant été central dans l’ascension au pouvoir de Nicolas Sarkozy dont Darmanin était proche. Libérer du pouvoir d’achat en diminuant les taxes et les impôts, un axe social-libéral assumé.

L’opposition vent debout contre la suppression de la taxe d’habitation

Quand Gérard Darmanin salue « une vraie mesure de pouvoir d’achat  » que ces anciens amis prônaient jusque là. Que disent-ils en retour ?  Qu’il s’agit d’une « mise sous tutelle des collectivités » et que la compensation intégrale prévue par la loi de la part de l’Etat ne soit pas au rendez-vous comme promis. Les Républicains semblent ainsi demander plus d’Etat, le maintien des taxes et ont apparemment oublié leur appétence pour le fameux pouvoir d’achat.

De leurs côtés, les élus de gauche prédisent une « désillusion » de la part des Français qui ne verront pas de réels effets positifs sur leur pouvoir d’achat. Des élus qui annoncent que la suppression de la taxe d’habitation, cette « fausse bonne idée », va « creuser les inégalités territoriales » .

Reste que la mesure coûtera 3 milliards d’euros l’an prochain, 6.6 milliards en 2019 et plus de 10 milliards en 2020. Le gouvernement n’a pas annoncé comment il comptait s’y prendre pour compenser ce manque à gagner pour les collectivités dont le budget annuel en provient pour près de 36%.  Parmi les craintes des effets de la mesure, la hausse de la taxe foncière (payée par les propriétaires) revient souvent dans le débat. Car il faudra bien compenser le manque à gagner d’une manière ou d’une autre.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *