Ces startups de la French Tech qui ont du mal à trouver un second souffle

By on 09/04/2018
Startups, France, French Tech

Blablacar, Sigfox, Giroptic ou encore Criteo… ces célèbres startups de la French Tech sont en difficultés en ce moment. Bousculées par la concurrence ou malmenées par le marché, elles patinent. 

Elles avaient fière allure il y a encore peu de temps, symboles de la fameuse startup nation, fer de lance de l’économie collaborative ou encore petites pépites de la French Tech. Certaines startups emblématiques de la sphère tech ont pris du plomb dans l’aile, voire dans les deux pour certaines. Blablacar est même dans la tourmente. La Licorne perd de l’argent continuellement, n’arrive plus à pénétrer de nouveaux marchés, est concurrencée de plein fouet par les autocars Macron et ne veut pas communiquer son chiffre d’affaires, ce qui est loin d’être rassurant. Giroptic, statup spécialisée dans la technologie de caméra à 360° a récemment déposé le bilan alors que ses débuts étaient plus que prometteurs.

De son côté, Criteo – ciblage publicitaire – vient de voir son cours en Bourse divisé par deux à cause de l’annonce d’Apple concernant la restriction des cookies sur son navigateur. Avec à la clé une chute de plus de 22% de son CA.

Et ce n’est pas mieux pour Withings, spécialiste de la conception et création des objets connectés, qui après avoir été racheté par l’ogre Nokia vient d’être placardisé par le géant finlandais qui ne croit plus vraiment en l’avenir du marché.

Pour un analyste du secteur, cette situation représente « un mal très français. Nous avons tendance à porter au pinacle des sociétés avant qu’elles ne fassent leurs preuves sur la foi de levées de fonds spectaculaires. Or le juge de paie c’est le chiffre d’affaires et c’est là que le bât blesse pour les sociétés françaises. » La faute également au fait que les startups françaises comme celles-ci évoluent pour beaucoup sur un marché de niche, tandis que leur viabilité requiert un marché de masse.

Reste que ces entreprises sont de formidables laboratoires de R&D pour les grands groupes qui n’ont plus qu’à rafler la mise en les rachetant pour détenir un avantage technologique.

 

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *