Le cumul emploi-retraite, la nouvelle vie active des retraités

By on 15/05/2018
cumul emploi-retraite

Travailler pendant sa retraite est autorisé pour tout retraité du régime général de la Sécurité sociale, mais sous conditions cependant.  Il existe par ailleurs deux formes de cumul : intégral et partiel. 

 Cumuler une pensions de retraite avec des revenus issus d’une activité professionnelle est autorisé par la loi, et est une possibilité offerte à tous les retraités du régime général de la Sécurité sociale.

Reste que la première des conditions à respecter est d’avoir cessé toute activité professionnelle, sauf pour les activités telles que :

  • des activités artistiques, littéraires, scientifiques, juridictionnelles
  • la participation en tant que jury à des concours publics
  • des activités professionnelles situées à l’étranger
  • des activités de nourrice, d’assistantes maternelles
  • des activités d’élu au niveau local

Autre condition essentielle à respecter : faire la demande de toutes ses pensions de retraite, qu’elles soient issues du régime obligatoire, de base ou complémentaire. Une fois la liquidation des pensions de retraite effective, il est alors possible de reprendre un emploi salarié dans le secteur privé comme dans le secteur public, en salarié ou non salarié (profession libérale, indépendant…).

Le cumul partiel et le cumul intégral

La loi prévoit deux types de cumul emploi-retraite : le cumul intégral et le cumul partiel. Tout dépend de la situation dans laquelle le retraité se trouve.

Ainsi, pour cumuler intégralement ses pensions de retraite (de base et complémentaire) avec des nouveaux revenus professionnels, des conditions sont là encore à respecter. Il est nécessaire :

  • de percevoir une retraite à taux plein en remplissant les conditions d’âge de départ à le retraite (62 ans pour les personnes nées en 1955 et après) ou de nombre de trimestres de cotisations (soit 166 pour les personnes nées en 1955, 1956 et 1957)
  • d’avoir atteint l’âge automatique du taux plein de la retraite : soit entre 65 et 67 ans

Si de telles conditions ne sont pas réunies, le cumul sera alors partiel. Dans ce cas, il existe un plafond de revenus bruts à ne pas dépasser. Il intègre les pensions de retraite et revenus professionnels. Le plus important des deux est pris en compte pour déterminer le plafond qui sera soit :

  • équivalent à 160% du SMIC, l’équivalent de 2 397,55€ par mois
  • le dernier bulletin de salaire d’activité perçu avant la liquidation des pensions de retraite

Aussi, si ce plafond est dépassé, la pension de retraite sera diminuée du montant du dépassement. Par exemple : si un retraité dépasse de 300€ le plafond, les pensions de retraite seront également diminuées de 300€.

A noter : si un retraité reprend une activité professionnelle auprès de son dernier employeur, le cumul partiel des pensions de retraite avec les salaires ne sera possible qu’à compter du 7ième mois suivant le départ en retraite. Et au cours des 6 premiers mois, aucune pension de retraite ne sera versée.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *