SFAM, PSA, Disneyland… Qui recrutera en 2019 ?

By on 28/02/2019
sfam disney PSA

SFAM, PSA, BTP Consultants, Disneyland Paris… Tour d’horizon des entreprises qui devraient contribuer à faire reculer le chômage cette année.

L’optimisme semble de mise au sein du gouvernement. Alors que la prévision de croissance de 1,7 % est maintenue, l’Insee a annoncé une hausse historique de 2 % du pouvoir d’achat. D’après Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, la politique économique actuelle devrait par ailleurs permettre aux entreprises de « croître plus rapidement et d’embaucher ».

SFAM recrute 1 000 collaborateurs

À l’instar de SFAM, leader européen de l’assurance affinitaire pour la téléphonie mobile, le multimédia et les objets connectés, qui prévoit de recruter 1 000 personnes durant l’année 2019, la plupart en CDI. 400 postes sont ainsi à pourvoir à Romans-sur-Isère (Drôme), 200 à Paris, et 400 à Roanne (Loire).

Téléconseillers, commerciaux, personnel administratif (assistant juridique, gestionnaire sinistre…), développeurs web, financiers, personnel RH… De nombreux métiers sont concernés au sein de cette société de courtage qui connaît une croissance exponentielle (105 % par an) depuis sa création par Sadri Fegaier, en 1999.

« Nous recherchons de nouveaux talents pour accompagner cette croissance. Sens du service, excellent relationnel, un savoir-vivre aussi bien envers les clients qu’envers ses collaborateurs, sont les principales qualités que nous recherchons. Nous souhaitons offrir à nos salariés un vrai plan de carrière, à travers une formation continue, en leur permettant de monter en compétences et en leur offrant l’opportunité d’accéder à des postes de managers », explique Christine Lemaire, directrice des ressources humaines chez SFAM.

800 postes à pourvoir chez PSA Retail

D’autres entreprises, dont certaines historiques, devraient également contribuer à faire reculer le taux de chômage de l’Hexagone en 2019. Le Groupe PSA a ainsi annoncé le recrutement de 800 personnes pour sa filiale de distribution. « Pour faire face aux objectifs ambitieux qu’il s’est fixés dans le cadre de son plan moyen terme, PSA Retail, groupe de distribution du Groupe PSA recrutera pour la seule année 2019, 1 600 collaborateurs dont 800 en France », a déclaré le géant automobile.

De nouveaux vendeurs de véhicules neufs et d’occasion, des conseillers clientèle service, des mécaniciens, des carrossiers-peintres ou encore des techniciens experts en diagnostic automobile se verront par ailleurs offrir une formation qualifiante par la PSA Retail Academy, a précisé la firme.

« L’emploi dans le Groupe PSA, ce n’est pas que l’emploi industriel, c’est également un fort volet d’emploi dans notre réseau propre, qui est la première interface du groupe avec les clients. PSA Retail est un carrefour qui recueille toute notre attention et qui, via de nombreuses passerelles, ouvre potentiellement à des parcours dans l’ensemble du Groupe PSA élargi », précise Xavier Chéreau, directeur des Ressources humaines du groupe.

BTP Consultants et Disneyland

BTP Consultants, une société spécialisée dans le contrôle technique construction et la coordination sécurité protection santé, prévoit quant à elle de recruter 150 nouveaux collaborateurs en CDI en France, et ce sur l’ensemble des métiers de la société (ingénieur de contrôle technique construction, coordonnateur SPS, technicien électricité, informaticien, développeur, etc.).

Sans oublier les gros pourvoyeurs d’emplois traditionnels, qui seront également de la partie. Disneyland Paris a par exemple annoncé, début février, une « nouvelle vague massive de recrutements ». Le parc d’attractions devrait ainsi embaucher 8 000 personnes en 2019, dont 1 000 en CDI.

Les CDD à pourvoir au sein du complexe touristique concernent les emplois saisonniers : serveurs, employés de restauration, bagagistes, barmen, employés de service, photographes, surveillants de baignade, plongeurs, opérateurs animateurs d’attraction, hôtes de réception, etc.

Quant aux CDI, ils sont liés à l’extension du parc. Selon Fausto Rotelli, directeur des affaires stratégiques à Eurodisney, 1 000 nouveaux emplois directs verront le jour à l’horizon 2025, « date prévue de l’ouverture des nouveaux univers consacrés à Star Wars, La Reine des neiges et Marvel. Sans compter les 500 emplois directs générés pendant la durée du chantier, qui débutera en 2019 ». De quoi ravir le gouvernement français.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.