SFAM Académie, Walt… La montée en puissance de l’alternance se confirme

By on 04/09/2019
SFAM Walt Alternance

Du monde de l’industrie au milieu de la nuit, l’alternance séduit de plus en plus d’entreprises. En témoigne la prolifération de nouveaux programmes de formation, comme SFAM Académie, et de nouveaux outils de recherche, comme Walt.

L’alternance gagne du terrain, y compris là où on ne l’attendait pas. « Cette école te permet de maîtriser de nouveaux trucs, d’être plus complet. On apprend à gérer l’éclairage, la production, le mix ou la communication. On a même des cours de droit. En sortant, on est des vrais couteaux suisses », raconte Yan Chardy, apprenant au sein de la formation proposée par l’école des DJ de l’UCPA (Union nationale des centres sportifs de plein air), à Poitiers (Vienne).

Mixeur au Privilège, une célèbre boîte de nuit de Montauban (Tarn-et-Garonne), le trentenaire fait partie de ces nombreux DJ qui souhaitent transformer leur passion en profession. Reconnue par l’État, la formation en alternance de l’UCPA débouche sur un BTS d’animateur musical et scénique (bac + 2). Elle promet à ses diplômés une maîtrise technique des pratiques DJ, un accès à un matériel de grande qualité et une ouverture à d’autres disciplines, telles que la prestation scénique et live, la vidéo et le traitement du son.

Bien entendu, les secteurs plus « classiques » sont également concernés par la montée en puissance de l’alternance. Selon les chiffres du spécialiste de la formation Studyrama, avec près de 28 % des contrats, l’industrie reste le principal recruteur, devant le numérique (13 %), l’informatique (11 %) et la banque-assurance (8 %).

D’après les estimations de l’Association nationale pour la formation automobile (Anfa), 8 % des salariés de la branche des services de l’automobile sont des alternants en formation. Près de 26 000 jeunes se sont inscrits en apprentissage à la rentrée 2018 (+ 9 % par rapport à la rentrée 2017), et ce, alors que « les effectifs en contrat de professionnalisation (3 581 personnes) avaient déjà progressé les années précédentes et poursuivent également leur tendance à la hausse (+ 5,1 %) ».

« Formidable opportunité »

La liste des entreprises promouvant cette forme d’apprentissage est par ailleurs de plus en plus variée : SFAM, le leader européen de l’assurance affinitaire dédiée à la téléphonie, au multimédia et aux objets connectés, a ainsi annoncé la troisième édition de son programme SFAM Académie, qui vise à « faciliter l’insertion des jeunes sur le marché de l’emploi en formant des étudiants en alternance ».

Pas moins de 50 jeunes bénéficieront cette année d’une formation alternant entre enseignement théorique dans les centres partenaires du groupe et immersion en entreprise. À Valence (Drôme), Maestris et l’École supérieure de management en alternance accueilleront 40 étudiants pour un bachelor commercial (bac + 3). À Roanne (Loire), 10 jeunes auront l’occasion de suivre un BTS NDRC (négociation et digitalisation de la relation client) au sein du Centre Arago Sainte-Anne, de la Maison familiale et rurale de Saint-Germain-Lespinasse et du centre Alpha Primo.

Pour Christine Lemaire, directrice des ressources humaines de SFAM Group, le programme SFAM Académie « est une formidable opportunité pour ces futurs professionnels d’apprendre un métier stimulant, d’élargir leur champ de compétences et de rejoindre un groupe dynamique qui a été labellisé HappyAtWork pour la troisième année consécutive en 2019 ».

Le spécialiste de la terre cuite Edilians et son partenaire, l’Institut de formation aux affaires et à la gestion (IFAG), soutiennent également l’alternance. Ces derniers estiment qu’il s’agit d’un « levier d’intégration professionnelle » idéal pour promouvoir les valeurs de proximité client et d’ancrage territorial qu’ils défendent.

Démocratisation

Créé en 2015 et reconduit cette année, le partenariat Edilians/IFAG vise à faciliter les échanges entre apprentis, anciens élèves et jeunes diplômés. Il permet également une diffusion conjointe des offres de stage, alternance ou emploi, un accompagnement personnalisé d’Edilians de la sélection au recrutement d’étudiants ou encore la participation d’Edilians à des opérations de recrutement ou de forums emploi. En mars dernier, une trentaine d’étudiants en management de l’IFAG Lyon ont ainsi été accueillis sur le site Edilians de Quincieux (à une vingtaine de kilomètres de la capitale des Gaules). Ils ont notamment découvert l’unité de production et le laboratoire.

Le succès de l’alternance est tel, que les outils pour aider les jeunes à trouver leur formation ne cessent de se multiplier. Outre les traditionnels sites Web (alternance-emploi.gouv.fren-alternance.comkeljob.frlapprenti.combourse-apprentissage.com…), des initiatives innovantes voient le jour.

Ainsi, la plateforme numérique Walt met à disposition des jeunes un chatbot répondant à toutes leurs questions sur l’alternance dans les cinq minutes. Accessible par Messenger, la plateforme s’est fixé l’ambitieux objectif de « démocratiser l’apprentissage en France ». Pour Yves Hinnekint, parrain de Walt et directeur général d’Opcalia (spécialiste de la formation professionnelle), il s’agit en effet d’un « modèle de réussite qui doit être accessible à tous. Informer, accompagner : voilà les missions que nous nous fixons. Nous avons fait le pari du décloisonnement en réunissant nos expertises et nos partenaires, nos annonces… Avec toujours plus de belles opportunités pour les jeunes ». Alors que sept apprentis sur dix trouvent un emploi dans les sept mois qui suivent leur formation, la montée en puissance de ce dispositif ne fait probablement que commencer.

 

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.