Etude Hubside/OpinionWay : les Français, connectés et passionnés

By on 25/10/2019
Etude Hubside OpinionWay _ Journal economique

Selon une étude Hubside/OpinionWay, 69 % des Français ne pourraient plus se passer d’Internet pour vivre leur passion. 

D’après les derniers résultats rendus publics par Médiamétrie, 52,6 millions de personnes se sont connectées au moins une fois à Internet au cours du mois d’août, soit 83,9 % de la population française de 2 ans et plus. En moyenne, 43,6 millions d’internautes se sont connectés chaque jour à Internet, soit 69,5 % des Français. Selon Médiamétrie, un individu passe en moyenne 23 minutes sur son ordinateur et 78 minutes sur mobile chaque jour. Mais qu’est-ce qui retient l’attention des Français sur Internet ? Bonne nouvelle : cinq des onze groupes Web dont l’audience dépasse la barre des 30 millions de visiteurs uniques sont français, selon le classement Médiamétrie. Ainsi, si Google, Facebook et Microsoft occupent les trois premières places (avec 52, 48 et 38 millions de visiteurs uniques par mois respectivement), les groupes Figaro et TF1 se rangent en quatrième et sixième place. Ils attirent respectivement 35 et 32 millions de visiteurs uniques par mois. En cinquième position vient WEB66, suivi en 7e position par Prisma Media puis Amazon (environ 31 millions de visiteurs uniques par mois chacun).

« Hubsession » : 69% des Français passionnés utilisent Internet

Signe qu’Internet occupe une place privilégiée dans notre quotidien, Médiamétrie révèle que les Français l’utilisent de plus en plus dans le cadre de leurs déplacements. En août, la consultation de plans, de cartes et d’itinéraires arrivait en première position du top des activités des CSP+ sur mobile. En augmentation de 33% par rapport au mois précédent. Toujours selon Médiamétrie, en avril 2019, 24,6 millions d’individus ont consulté des sites et applications dédiés au transport terrestre (rail et route), soit 39,3 % des Français de 2 ans et plus. La SNCF a accueilli 8,1 millions de visiteurs uniques sur un mois, contre 6,1 millions pour BlaBlaCar, 4,5 millions pour la RATP, 4,1 millions pour Uber et 2,3 millions pour TheTrainLine.

Alors que les formes de mobilité se diversifient, les jeunes (15-34 ans) sont les plus actifs : 10 % d’entre eux se connectent tous les jours sur les sites et applications de transport terrestre, contre 6,1 % pour l’ensemble de la population. Plus aucun domaine de la vie quotidienne ne semble échapper à Internet. C’est ce que souligne une enquête menée récemment par Hubside et OpinionWay sur les passions de Français. Selon « Hubsession », le baromètre des passions établi par l’étude, 88 % des Français ont une passion. Et 69 % des passionnés utilisent Internet pour s’y livrer.

Activités sportives (randonnée, marche, yoga, voie…), activités culturelles (photographie, peinture, musées, cinéma…), jardinage, bricolage… Les passions des Français sont diverses et satisfont des besoins variés. Si 42 % des Français sont motivés par la pratique de l’activité elle-même, 34 % cherchent la réalisation de soi et l’épanouissement, 28 % le partage avec d’autres passionnés, 25 % le partage avec des proches et 16 % le progrès et la perfection.

Se livrer à sa passion pour créer des liens 

Dans tous les cas, ils en tirent des bénéfices considérables : 47 % des personnes interrogées ont tissé des liens avec d’autres personnes. La moitié des Français cherchent à faire des rencontres dans le cadre de leur passion et 34 % affirment créer des liens d’amitié alors même qu’ils la pratiquent seuls.

Toujours selon l’étude Hubside/OpinionWay, les Français consacrent 20 heures par mois à leur passion. Ils la pratiquent en moyenne une fois par semaine et y consacrent un budget moyen de 510 euros par an. Et ils en redemandent ! L’étude Hubside/OpinionWay révèle en effet aussi que 45 % d’entre eux estiment manquer de temps pour pratiquer leurs loisirs, tandis que pour 41 %, c’est l’argent qui manque. Ils sont en outre 16 % à être freinés par le fait d’être les seuls dans leur entourage à pratiquer leur loisir, tandis que 16 % disent manquer de volonté.

La possibilité de trouver des conseils, de se perfectionner, d’échanger avec d’autres passionnés ou encore de montrer ses réalisations devraient continuer à motiver les Français à s’adonner à leurs passions selon l’étude. D’autant qu’ils disposent désormais d’un outil à la fois simple et puissant pour le faire : Internet.

 

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.