Le pari réussi de SGH Capital

By on 09/03/2020

En 5 ans, SGH Capital, holding d’investissement européenne fondée en 2014 par Alexandre Azoulay, a collectionné les choix gagnants, en investissant dans de nombreux domaines et notamment dans des start-ups de la tech lors des phases initiales de financement. Un pari réussi pour SGH Capital qui compte à présent dans son portefeuille plusieurs sociétés valorisées à plus d’un milliard d’euros.

Le succès rapide de SGH Capital repose sur des investissements visionnaires dans des domaines très variés. En 2019, la holding d’investissement a déjà investi dans plus de 80 sociétés, majoritairement outre-Atlantique, mais aussi sur quelques projets ciblés en Europe. De nombreux secteurs sont concernés : logiciels, fintech, beauté, santé, énergie, logistique, medias, robotique, blockchain… Un point commun néanmoins : des sociétés de la tech en plein essor, et aux technologies disruptives. Et surtout, des investissements effectués lors des premiers tours de table, lors de la phase de « seeding », qui permet aux start-ups de décoller. Un pari risqué, car le carnet de commandes des sociétés à ce stade est toujours limité. Mais un pari gagnant, assurément, grâce au flair d’Alexandre Azoulay et de ses quatre associés.

Un réseau efficace

En s’appuyant sur un réseau très actif en Amérique et en Europe, et en anticipant au bon moment, SGH a souvent une longueur d’avance pour investir sur les projets. Dès 2014, SGH s’est entouré notamment de Nozad Pejman (self-made man investisseur dans la Silicon Valley, un des premiers à investir sur Dropbox), de Farzad Naimi (associé à RONA Holdings, et co-fondateur de plusieurs start-ups couronnées de succès), mais aussi de Jean-François Dubos (président du directoire de Vivendi de 2012 à 2014), qui rejoint le conseil d’administration de SGH en décembre 2014.  Des poids lourds expérimentés du monde high tech et de la communication qui permettent à SGH d’avoir les meilleurs atouts et conseils pour investir.  Et les succès ne se font pas attendre.

Des domaines variés pour des chiffres record

Les exemples d’investissements réussis chez SGH ne manquent pas. Les chiffres sont éloquents. Zume Pizza par exemple, société valorisée à 21 millions de dollars en 2016 quand SGH a investi, est passée à une valorisation de 2 milliards de dollars en novembre 2018. Cette start-up a misé sur la robotisation dans la confection de pizzas, depuis la commande en passant par la préparation, jusqu’à la livraison (avec notamment des camions finalisant la cuisson). Dans le domaine de la foodtech toujours, SGH a eu du flair en investissant dès la phase initiale sur Wynd, qui propose aux restaurants une interface digitale multifonctions (gestion des commandes en ligne et hors ligne, suivi d’inventaire). En multipliant par 37 sa mise initiale sur Wynd, SGH a fait une excellente opération.

Dans le secteur du marketplace, Honey est un autre choix gagnant de SGH. La start-up suédoise, créée en 2012, a développé une extension de navigateur et une application permettant de trouver et d’agréger tous les « bons plans », coupons ou réductions présents sur internet avant d’acheter un article. Réductions qui sont alors immédiatement appliquées sur le panier d’achats. Entreprise revendiquant plus de 17 millions d’utilisateurs, Honey a été repérée puis achetée par PayPal pour un montant record de 4 milliards de dollars.  « Cette acquisition est la plus importante de notre histoire. Nous allons améliorer et simplifier l’expérience d’achat des consommateurs. La combinaison de nos 2 services améliorera considérablement notre capacité à stimuler l’engagement et occuper une place encore plus importante auprès de nos utilisateurs. Nous entrons dans une nouvelle ère » a d’ailleurs déclaré Dan Schulman, CEO de PayPal. En misant sur Honey dès 2016 en série A, SGH Capital s’est ainsi assuré une belle opération lors du rachat par le géant du paiement en ligne, multipliant par plus de 35 son investissement initial.

SGH s’appuie toujours sur des start-ups qui se placent rapidement dans les leaders, dans des marchés à fort potentiel. TheRealReal, plateforme de revente de produits de luxe soutenue par SGH, est rentrée en bourse en juin 2019. Le marché de la revente pourrait doubler d’ici à 2023 pour s’établir à 51 milliards de dollars d’après ThredUP. Guadrant Health, start-up développant des tests de dépistage de cancers dans les populations à risque, sur laquelle SGH avait investi dès 2015, est position dominante sur son secteur. Le cours de son action a quasiment doublé depuis son entrée en bourse en Octobre 2018.  Autant de possibilité de profits pour la holding d’Alexandre Azoulay. Et ce n’est pas fini, car SGH investit aujourd’hui sur les succès de demain.

Crédit photo Austin Distel

 

 

 

 

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.