Royal lance les appels d’offres sur l’éolien et l’hydrolien

By on 03/06/2016

La Ministre de l’Ecologie vient d’accélérer le calendrier de l’appel à projets pour le développement de l’éolien et de l’hydrolien en France.

Plusieurs mois après la Cop21, la Transition Energétique est toujours l’un des chevaux de bataille de Ségolène Royal. Une Transition Energétique qui doit permettre à la France de s’appuyer sur un nouveau « bouquet énergétique » faisant la part belle aux énergies nouvelles et renouvelables, délaissant de plus en plus le pétrole. Le but ultime étant de limiter le réchauffement climatique en ayant comme levier d’action de produire et de consommer de l’énergie autrement. La force du vent et celle du soleil répondent ainsi parfaitement à ce nouveaux enjeux et de nouvelles méthodes de production d’énergie sont actuellement en cours de déploiement. C’est le cas pour l’éolien et l’hydrolien pour leur pendant « marin ». L’idée est d’installer des sites pilotes sur la Méditerranée et l’Atlantique avec notamment de l’éolien flottant. Des « fermes pilotes » doivent ainsi voir rapidement le jour dans le sud et l’ouest du pays.

4 fermes pilotes

«J’avance les calendriers pour les énergies marines renouvelables dans l’hydrolien et l’éolien flottant et j’engage la procédure dès aujourd’hui», les déclarations de la ministre ont satisfait les industriels du secteur et les politiques du littoral méditerranéen et breton qui vont bientôt accueillir des fermes pilotes d’éolien flottant. Ce sera ainsi le cas au large de la Méditerranée avec trois sites (au large de Port-Leucate, de Gruissan dans l’Aude et de Faraman dans les Bouches du Rhône) comme en Bretagne avec une quatrième installation au large de l’île de Groix.

La France ouvre ainsi une nouvelle page avec le début du déploiement de l’éolien et de l’hydrolien.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *