Le taux d’emploi des diplômés des grandes écoles en France est meilleur qu’en 2015 

By on 16/06/2017
jeunes diplômés, emploi, France

Le taux  d’emploi des diplômés des grandes écoles affiche un résultat supérieur aux années 2014 et 2015. Près de 90% d’entre eux ont obtenu poste dans les premières années suivant la fin de leur cursus.

Il y a des nouvelles qui ont de quoi faire plaisir aux responsables politiques. Et celle-ci en fait partie à coup sûr. Le marché de l’emploi des jeunes diplômés des grandes écoles de France affiche un bon voire même un très bon niveau. Près de 90% d’entre eux ont en effet obtenu un premier poste dans les premières années suivant l’obtention de leur diplôme. Ces résultats très proches du plein emploi si espéré par toutes les économies est d’autant plus remarquable que le taux de chômage chez les jeunes toute catégorie de diplômes et de formations confondues est actuellement particulièrement élevé, à plus de 22%.

L’autre fait marquant est que ces jeunes diplômés bénéficient dans une écrasante majorité d’un emploi stable puisque 79% ont été embauchés en CDI contre une taux de seulement 44% pour les 15-24 ans dans leur ensemble.

Le salaire est également au rendez-vous pour le premier emploi

Les principaux employeurs des jeunes diplômés des grandes écoles sont pour la première fois les PME avec 31,7% des créations totales d’embauches, juste devant les grands groupes (31,3%), les ETI (29,8%) et les TPE (8,1%). Les grands groupes ne semblent plus trop avoir la côte ni faire rêver ces jeunes actifs qui ont désormais bien conscience du fait qu’ils auront plus de responsabilités dans une PME que dans une multinationale. D’ailleurs, le nombre de création de postes dans les grands groupes a baissé de près d’1,5% en une année sur cette catégorie de salariés.

Et côté salaire, les chiffres sont également bons. Le salaire d’embauche brut annuel demeure stable mais affiche tout de même un niveau assez élevé de près de 38 000 euros par an. Il y a tout de même une évolution puisqu’il n’était que d’un peu plus de 36 000 euros une année plus tôt.

 

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *