Engie monte au capital de HomeBiogas

By on 10/09/2018
Engie, HomeBiogas, biogaz, France

Engie est récemment monté au capital de la startup israélienne HomeBiogas. Le jeune pousse a mis au point et commercialise un méthaniseur ménager, capable de créer du biogaz grâce aux résidus des denrées alimentaires.

En montant au capital de HomeBiogas à hauteur de 13 %, Engie envoie un message clair : la production de biogaz ménager à l’échelle domestique est un défi, un objectif même que vise le groupe. HomeBiogas est le nom de la start-up israélienne mais aussi le nom de ce petit digesteur commercialisé pour la somme 650 dollars, soit quelques 550 euros et qui permet de transformer les résidus alimentaires en un gaz vert. Du biogaz qui servira tant à la cuisson en utilisant un brûleur ad hoc livré avec ce digesteur aux allures d’une tente de camping qu’à la fertilisation du sol.

Deux heures de gaz par jour grâce à HomeBiogas

HomeBiogas promet de bénéficier de deux heures de gaz par jour en autoproduction grâce à seulement deux kilos de déchets, et de rentabiliser l’achat initial en une année à peine. Une solution technique dévolue en premier lieu aux pays en voie de développement dans lesquels le charbon est encore très largement utilisé, avec l’impact négatif que cela sous-tend sur l’environnement. C’est d’ailleurs ce marché que cible en priorité la start-up israélienne depuis 2012 déjà, année du lancement du digesteur. A la clé, chaque famille utilisant l’équipement sera en capacité de réduire son emprunte carbone de 6 tonnes par an.

Mais en investissant dans l’entreprise, Engie veut également que les pays d’Europe puissent avoir accès à ce méthaniseur ménager, offrant par là une solution efficace d’autoproduction d’énergie. Dans un récent communiqué, le groupe explique qu’il souhaite booster le développement commercial de l’entreprise « à la fois en Europe et dans les pays émergents ».

Un tel coup de projecteur sur une solution technique performante, abordable et en accord avec les enjeux énergétiques actuels est de nature à stimuler tout un marché naissant. Car il serait plus que surprenant que les grands concurrents d’Engie tels que Total entre autre ne lui emboîtent pas le pas. Une saine concurrence qui permettrait alors de démocratiser un peu plus encore de telles solutions techniques.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.