Importation d’huile de palme : la France donne son feu vert

By on 12/06/2018
huile de palme

Le feu vert récemment accordé à Total par le gouvernement quant à l’importation de 300 000 tonnes d’huile de palme par an n’est pas sans conséquence sur l’environnement.

Pourquoi la France a-t-elle retourné sa veste en autorisant Total à importer 300 000 tonnes d’huile de palme par an ? Pour des raisons commerciales. Car le gouvernement aimerait vendre ses précieux Rafale à la Malaisie qui aux côtés de l’Indonésie produit 85% de cette graisse végétale lowcost consommée dans le monde.

Cette huile est on le sait responsable d’une intense déforestation, potentiellement responsable de maladies graves lorsqu’elle est hydrogénée et entre dans la composition de bien d’aliments de piètre qualité et responsable par ailleurs d’une part non négligeable des émissions de gaz à effet de serre. La déforestation intensive qu’elle engendre a pour effet de générer 17% de la quantité totale des gaz à effet de serre et la transformation de l’huile de palme en “bio”carburant émet à elle seule 300 fois plus de CO2 que l’essence ou le diesel…

En début d’année, le Parlement européen,, avait voté l’élimination progressive de cette graisse végétale au sein des agrocarburants. Mais pas dans l’alimentation cependant. Des négociations étant en cours.

L’intérêt économique passe donc devant l’intérêt écologique. Rien de bien nouveau. Une couleuvre de plus que Nicolas Hulot devra avaler. Car comme disait Chevènement : un ministre ça ferme sa gueule ou ça démissionne. Pas de démission en vue. Bienvenue à l’huile de palme.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.