EDF injecte 16 millions d’euros au capital de McPhy pour développer l’hydrogène vert

By on 20/06/2018
EDF, McPhy, hydrogène vert

Via sa filiale EDF Nouveau Business, l’électricien a investit 16 millions d’euros dans McPhy, spécialiste de l’hydrogène vert. Une montée au capital qui fait suite aux récentes déclarations du gouvernement visant à faire de la France un des leaders mondiaux du sujet. 

En injectant 16 millions d’euros dans le capital de McPhy, EDF via EDF Nouveau Business en devient le premier actionnaire. Un mouvement significatif vers ce fabricant d’électrolyseurs et concepteurs de solutions de stockage d’hydrogène vert. De l’hydrogène qualifié de “vert” car il est produit par électrolyse de l’eau en utilisant de l’électricité d’origine renouvelable, principalement grâce à l’énergie éolienne et solaire. Un procédé auquel le gouvernement croit, Nicolas Hulot ayant récemment fait part de sa volonté de voir la France devenir un des leaders mondiaux sur la question. Car cette forme d’hydrogène affiche des atouts indéniables en comparaison avec l’hydrogène classique, issu pour sa part des énergies fossiles : charbon, gaz et pétrole. Pour l’heure, 95% de l’hydrogène utilisé au niveau mondial est d’origine fossile. Le travail en faveur du filon vert est donc colossal. Et EDF entend bien participer à l’essor du secteur.

De l’hydrogène vert pour l’industrie et le transport

A travers cette montée au capital de McPhy, EDF cible le soutien au filon industriel et à celui de l’industrie lourde, en parfaite corrélation avec le plan échafaudé par Nicolas Hulot. Le secteur du transport propre de personnes et de marchandises par train, camion et bus fait partie des objectifs prioritaires de la filiale Nouveau Business d’EDF. La filiale du groupe se positionne par ailleurs comme un fonds d’investissement et un incubateur. Elle donne actuellement forme à sa stratégie via l’injection de 40 millions d’euros sur deux ans auprès d’une dizaine de startups œuvrant pour la transition énergétique.

Le choix de McPhy n’est par ailleurs pas anodin puisque l’entreprise basée dans la Drôme est un des leaders de la filière hydrogène dans le pays. Elle fournit la moitié des stations de recharge d’hydrogène renouvelable de l’Hexagone et compte parmi les premiers actionnaires du démonstrateur de power-to-gas Jupiter 1000 à Fos-sur-Mer.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.