Dans cette PME, les employés décident de leur augmentation annuelle

By on 09/08/2018
PME, augmentation annuelle, salariés

La PME Web-Atrio, spécialisée en services web pour les entreprises, a mis en place une politique de rémunération originale. Si les salaires ne sont pas spécialement élevés, les augmentations sont en revanche décidées collégialement et collectivement.  De quoi faire des émules dans le pays.

D’ordinaire, les augmentations sont accordées en concertation avec les responsables de l’entreprise : manager, chef de service, directeur, big boss. Mais chez Web-atrio, on mise sur la responsabilisation de tous. S’inspirant du modèle de l’entreprise libérée, cette PME spécialisée en services web et qui emploie 80 personnes entre Paris et Toulouse, fonctionne différemment.

Chaque année, les collaborateurs de l’entreprise se mettent d’accord sur l’augmentation éventuelle de la rémunération de chacun. L’entreprise mise ainsi grâce à cette approche sur la qualité de l’environnement de travail, le bien-être de ses salariés. Une politique RH qui a valu à l’entreprise d’intégrer le palmarès Great Place To Work 2018 dans la catégorie des entreprises de 50 à 500 salariés.

Un fonctionnement collégial

Chaque année, les collaborateurs de l’entreprises élisent trois salariés qui seront chargés d’organiser le processus d’augmentation. En responsabilisant chacun de la sorte, aucun abus n’a jamais été constaté dans les augmentations accordées. Les collaborateurs élus au comité endossent ainsi un vrai rôle de DRH en mettant en perspectives les résultats de l’entreprise et la performance couplée à l’ancienneté des salariés.

En 2017, sur une enveloppe globale de 70 000€ destinée aux augmentations de salaires, 35 personnes sur 45 ont bénéficié d’un coup de pouce. L’augmentation moyenne à été proche de +7%.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.