Dans quel état se trouve l’industrie en France?

By on 21/12/2018
France, industrie

En ces temps d’industrie 4.0 , le secteur en France est à la peine même  s’il a entamé sa mutation. Les innovations actuelles ont tout de même tendance à maintenir quelque peu à flots l’industrie automobile, l’agro-alimentaire et autre industrie chimique notamment. Mais où en est réellement l’industrie française aujourd’hui ? 

Classée au 3ième rang en Europe et assise à la 5ième place du podium mondial, l’industrie française n’a pas encore dit son dernier mot. Le segment de l’automobile témoigne d’ailleurs parfaitement bien du fait que l’Hexagone est en capacité de rivaliser avec ses concurrents. Le secteur compte des entreprises performantes, innovantes, rentables et qui collent aux exigences actuelles de consommateurs : Renault, Peugeot et Citroën continuent de s’octroyer la part du lion sur le marché français.

Mais comme les chiffres parlent d’eux-mêmes, le bilan de l’industrie française doit être analysé en s’appuyant sur des faits.

La France compte ainsi quelques 235 000 entreprises opérant dans l’industrie, majoritairement sur les créneaux de la réparation, de l’installation et des produits manufacturés (65 000 structures), l’agro-alimentaire (62 000), le bois, le papier et l’imprimerie (35 000). Autant dire que l’automobile et l’industrie pharmaceutique ne sont que la partie immergée de l’iceberg.

L’industrie manufacturière représente ainsi 84 % des activités à haute valeur-ajoutée, contre à peine 3,9 % pour l’automobile et 16,6 % pour l’agro-alimentaire, 5,9 % pour la chimie ou encore 7,7 % pour la fabrication de produits métalliques.

Les autres chiffres de l’industrie en France :

  • le secteur représente 12,4 % du PIB dont 10 % pour l’industrie manufacturière, bien loin des 20 % du PIB en Allemagne

  • l’industrie a généré 266 milliards d’euros de recettes en 2014

  • le secteur écrase les exportations avec 96,5 % des flux pour un CA de 450 milliards d’euros par an

  • l’industrie réunit 78 % des dépenses annuelles en recherche et développement, pour un montant équivalent à 23,4 milliards d’euros

  • en termes d’emploi, le secteur pèse encore lourd avec 2,7 millions de salariés ; 550 000 officient dans l’agro-alimentaire et 380 000 dans la métallurgie

Le secteur industriel en France tient encore la route mais sans de réels efforts en R&D, son déclin ne fera que s’accentuer. Nombre d’observateurs estiment que les investissements publics et privés en la matière devraient représenter l’équivalent de 4 % du PIB de la France contre à peine plus de 2 % actuellement.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.