Finance : quels placements pour un PEE ou un PERCO?

By on 26/12/2018
PEE, PERCO, placements, finance

L’épargne salariale offre de multiples possibilités de placements à intégrer au sein d’un PEE – Plan d’Épargne Entreprise – ou d’un PERCO – Plan d’Épargne pour la Retraite Collectif -. Différents produits financiers peuvent y être intégrés. 

Les différents placements pour un PEE et un PERCO

Que cela soit un PEE ou un PERCO, de nombreux produits financiers peuvent y être accueillis :

  • Les FCPE : Fonds communs de placements en entreprises

  • Les SICAV : Sociétés d’investissement à capital variable classiques

  • Les SICAVAS : Société d’investissement à capital variable d’actionnariat salarié – accessibles par les seuls salariés d’une entreprise ou d’un groupe

Les FCPE et les SICAV représentent les produits financiers les plus utilisés dans le cadre d’un PEE ou d’un PERCO. Les FCPE est même le placement le plus important avec approximativement 130 milliards d’euros investis en 2017.

Les FCPE sont par ailleurs composés de deux catégories :

  • Les FCPE dits « diversifiés » : l’épargne est dans ce cas investie sur les marchés financiers

  • Les FCPE d’actionnariat salarié : dans ce cas, plus du tiers de la valeur de l’actif est placé en titres de l’entreprise dans laquelle le salarié travaille.

A l’instar de n’importe quelle opération de placement financier, choisir un produit plutôt qu’un autre suppose de se pencher sur son profil d’investisseur, sur les objectifs de l’épargne, sur le couple rendement/risque et sur la durée du placement.

  • Quelle est la dose de risque acceptable ?

  • Quels sont les objectifs  du placement?

  • Le PEE ou le PERCO sont-ils envisagés sur le court terme ? Moyen terme ou long terme ?

Aborder ces questions avec son conseiller bancaire permet de faire le point sur les types de placements qui correspondent le mieux avec son profil d’investisseur : risques, objectifs et durée du placement.

Ainsi, pour les épargnants peu enclins à endosser une forte dose de risque les FCPE sont recommandés. Ce placement permet de limiter le risque avec en contrepartie une rentabilité peut être moindre que d’autres produits financiers. C’est le principe du couple rendement/risque : plus l’investisseur accepte un niveau de risque élevé, plus le rendement peut être également élevé.

Pour les horizons de placements à court et moyen terme – entre deux et cinq années approximativement – là encore les FCPE sont recommandés.

En revanche, pour une durée d’épargne dépassant les cinq ans, dans une optique de long-terme, investir une partie de son épargne sur des fonds actions, plus risqués, est intéressant. Les marchés financiers pouvant connaître de fortes baisses sur le court terme, opter pour des produits financiers plus risqués sur le long-terme s’avère souvent payant.

Reste qu’il est vivement conseillé de ventiler son portefeuille de placements entre plusieurs types de produits : actions françaises, actions de zone euro, obligations euros, monétaires court termes, actions internationales, SICAV, FCPE…

La bonne approche consiste ainsi à diversifier son portefeuille de placements entre actions, obligations et produits monétaires. En épargnant de la sorte, les risques éventuels liés à la conjoncture économique sont amoindris et la valorisation sur le long-terme est optimisée.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.