L’économie française soutenue par la consommation en 2020

By on 24/10/2019
consommation-économie-france

L’institut Coe Rexecode prédit une croissance faiblarde pour la France en 2020. Mais la consommation devrait sauver les apparences.

A en croire les projections de l’institut COE Rexecode, la croissance française sera pour le moins faiblarde en 2020. Le PIB croîtrait ainsi de 1,2% en 2020 contre 1,3% en 2019 et 1,7% en 2018, pour une tendance nettement à la baisse donc.

Mais afin de ne pas se montrer tout à fait alarmistes, les auteurs de l’étude tempèrent quelque peu leurs projections : “La France est revenue sur sa tendance des années 2013-2016. Elle est sur sa croissance potentielle. Est-ce que nous sommes devant un ralentissement qui s’amplifie ? Ce n’est pas ce que les enquêtes de conjoncture suggèrent. Dans l’industrie manufacturière ou dans les services, il n’y a pas sur la période récente de dégradation majeure des indices de climat des affaires”.

La consommation au secours de l’économie

Si la demande extérieure ne sera pas au beau fixe sur fond de ralentissement économique mondial, la bonne nouvelle pour l’économie hexagonale proviendra de la consommation. La demande intérieure devrait en effet maintenir l’économie à flots grâce à une accélération de la consommation des ménages qui ressentiront les effets bénéfiques des mesures d’urgence sur leur pouvoir d’achat. Si les Français ont beaucoup épargné en 2019, un changement d’approche devrait ainsi être à l’œuvre pour 2020, la consommation devrait ainsi augmenter de 1,9% en 2020 contre 1,3% en 2019 et 1,7% en 2018.

En revanche, les économistes de l’institut tirent la sonnette d’alarme pour ce qui est des investissements publics et privés : “Il y a une transformation de ce qui soutient la croissance française. Depuis deux ans, il y a une très forte dynamique de l’investissement des entreprises avec 3,9% de croissance en 2018 dans l’investissement productif, 3,3% en 2019. En revanche, il y a des premiers signaux sur des ralentissements de l’investissement. Ce sont les industriels qui ont révisé à la baisse leurs prévisions d’investissement pour 2019. Il y a un appétit pour l’investissement qui est plus faible quand bien même les conditions sont plus favorables”. Pour 2020, l’investissement des entreprises devrait chuter de 1,9 point pour atteindre 1,4%.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.