Le campus créatif Luma ouvre enfin ses portes en juin

By on 28/05/2021
campus créatif Luma

Porté par la cohéritière des laboratoires pharmaceutiques Roche, Maja Hoffmann, le projet de création du campus créatif Luma à Arles est sur le point d’aboutir. Il va pouvoir ouvrir ses portes et accueillir du public à compter du mois de juin, le 26 exactement.

Plus de cinq années de travaux auront été nécessaires pour donner vie à un vaste parc de plus de 11 hectares de superficie dédiés à l’art contemporain sous toutes ses formes : peintures, sculptures, photographies, installations en tout genre. Maja Hoffmann, grande collectionneuse d’art et mécène, a voulu créer un espace d’accueil pour les artistes du monde entier, un “activateur du tissu artistique, culturel, écologique, social et économique d’Arles et de la Camargue” comme elle l’a déclaré. Plus de 150 millions d’euros ont été investis, via des fonds privés, pour réhabiliter et transformer d’anciens entrepôts de la SNCF, rebaptisé le Parc des Ateliers.

Le campus créatif Luma ambitionne même de devenir une capitale européenne de l’art contemporain, à l’image de Bilbao et de son célébrissime musée Guggenheim, du nom de l’une des plus grandes mécènes au monde, Peggy Guggenheim. Maja Hoffmann ne cache pas sa volonté de s’inspirer du site de Bilbao dont l’architecture est une œuvre d’art en soi. C’est d’ailleurs dans cette optique que l’une des stars mondiales de l’architecture, Franck Gehry, a pris part au projet.

Le célèbre architecte Franck Gehry a apposé son style sans comparaison sur la conception de la Tour Luma, point culminant du campus créatif. L’auteur de plusieurs projets phares à travers le monde, dont le musée Guggenheim entre autres, a dessiné et imaginé une tour dont la façade distordue laisse rêveur avec ses 11 000 panneaux métalliques qui la recouvrent. L’architecte a déclaré à ce sujet “nous voulions évoquer l’ancrage local depuis “La Nuit étoilée” de Van Gogh à l’émergence des blocs rocheux des Alpilles avec une rotonde qui fait échos aux arènes romaines”.

Certains voient dans l’architecture de la Tour Luma des similitudes avec les créations de Gaudi, connues dans le monde entier pour la fameuse Sagrada Familia de Barcelone.

Mais plus qu’un totem, la Tour Luma qui grimpe jusqu’à plus de 56 mètres de hauteur sur neuf étages, remplira une fonction bien précise. Des expositions y seront accueillies et plusieurs espaces dédiés à des séminaires mais aussi à une grande bibliothèque sont intégrés au projet.

Et pour couronner le tout, le public pourra également profiter d’un immense parc verdoyant qui offrira un écrin de verdure bien agréable à cet ensemble architectural dédié à l’art contemporain.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.