Rénovation : bientôt un accompagnateur pour les ménages français ?

By on 27/05/2021
rénovation-france

Le ministère de la Transition écologique envisage de proposer aux Français de bénéficier d’un accompagnateur pour mener à bien leur projet de rénovation énergétique.

 Tandis que les Français sont de plus en plus nombreux à se lancer dans des projets de rénovation énergétique au sein de leur logement, poussés notamment par la nouvelle version de la prime MaPrimeRenov’, le gouvernement songe à leur proposer un accompagnement. L’idée ne vient pas du ministère de la Transition écologique qui l’a récemment rendue publique mais du rapport Sichel, du nom de son auteur Olivier Sichel, directeur général de la Caisse des Dépôts.

Le principe serait d’offrir la possibilité aux Français de bénéficier des services gratuits d’un accompagnateur rénovation qui les aiderait à concevoir, orchestrer et mener à bien les travaux de rénovation énergétique chez eux. La proposition du rapport Sichel a vraisemblablement séduit Barbara Pompili la ministre de la Transition écologique car dans un entretien accordé à la presse, la femme détaille le rôle de l’accompagnateur. Il se tiendrait aux côtés des “ménages pour déterminer quels travaux sont nécessaires, à quel coût et de quelles aides chacun pourra bénéficier” tout en les guidant vers “les bons artisans” et en supervisant les travaux, à l’image d’un maître d’œuvre.

La création d’un accompagnateur rénovation s’inscrit par ailleurs dans un cadre plus large, celui du projet de loi climat et résilience, issu de la Convention citoyenne pour le Climat. Ainsi dans le texte, si l’accompagnement des ménages serait dans un premier temps optionnel, il pourrait bien devenir obligatoire à compter du 1er janvier 2023.

Si le texte de loi venait à être voté en l’état, les ménages français pourraient en effet être contraints d’accepter la présence de l’accompagnateur rénovation. Tous ceux  souhaitant bénéficier des différentes primes et aides de l’Etat pour alléger la note des travaux de rénovation ne pourraient ainsi se les voir accorder sans avoir recours aux services de l’accompagnateur. Pour le gouvernement, ce serait le gage que les travaux soient menés à bien, et que les primes soient utilisées à bon escient.

L’idée initiale présentée dans le rapport Sichel consistait à proposer la présence d’un accompagnateur rénovation uniquement pour les ménages aux revenus les plus modestes et pour ceux vivant dans des passoires thermiques. A savoir des logements dont la performance énergétique est d’une telle médiocrité qu’ils sont comparés à de véritables passoires, ne retenant ni le chaud en hiver ni le frais en été.

Le gouvernement songe donc à élargir le dispositif à l’ensemble des Français et à le rendre systématique. Il faut dire que face à l’ampleur de certains travaux de rénovation et au vu de la multiplicité des aides existantes, bénéficier de l’intervention d’un expert en la matière s’avérerait des plus utiles.

Reste à voir à présent si l’idée en restera au stade de projet ou bien si elle sera gravée dans le marbre. Réponse dans quelques semaines.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.