Bruno Le Maire ne veut plus que les banques financent le charbon

By on 27/11/2018
Bruno Le Maire, charbon, énergies fossiles, banques françaises

Alors qu’un rapport de l’ONG Oxfam France pointe du doigt la hausse du financement des énergies fossiles de la part des banques françaises, Bruno Le Maire veut les contraindre à arrêter.

Bruno Le Maire va réunir d’ici peu banquiers, assureurs et gestionnaires d’actifs français avec un message clair : arrêter tout financement « des activités les plus polluantes, en particulier le charbon ». Car il faut dire que la finance française est dans le rouge, et pas vraiment dans le vert. Le rapport de l’ONG Oxfam France fait état d’une hausse marquée du financement des énergies fossiles par les banques de France. En pleine tentative de transition écologique, la France doit se montrer à la hauteur des enjeux, et force est de constater qu’elle ne l’est pas.

Le ministre de l’Économie et des Finances a profité d’une table ronde organisée avec les acteurs mondiaux de la finance pour le climat pour déclarer :« Je réunirai dans les prochains jours les banques, assureurs et gestionnaires d’actifs pour qu’ils prennent de nouveaux engagements sur le financement des activités les plus polluantes, en particulier le charbon. Je demande qu’ils arrêtent définitivement de financer les centrales et les mines à charbon ». Le ministre va même un peu plus loin en expliquant que « si ces engagements ne sont pas respectés, nous les rendrons contraignants ».

En septembre, sur le sujet de la hausse des frais bancaires, le ministre avait fait marche arrière. Après avoir brandi la menace de la mise en place d’une loi visant à limiter les coûts, Bercy s’était finalement contenté d’engagements volontaires de la part des banques. Pour un résultat proche de zéro.

Pour autant, une certaine dynamique contre le financement des énergies fossiles, ou du moins du charbon, a été lancée par certains grands noms de l’économie. Axa avait dégainé en premier avec la décision de désinvestissement dans le filon, porté par le slogan « No new Coal ». Même son de cloche chez Natixis dès 2015. L’ONG Oxfam saluant d’ailleurs « la seule banque française à avoir adopté un seuil d’exclusion strict des entreprises exposées à plus de 50% au charbon ». Mais d’autres poids lourds tels que Société Générale et BNP Paribas bottent encore en touche en appliquant cette politique à leurs seuls nouveaux clients.

Reste à voir si la déclaration du ministre sera suivie des faits, et surtout dans quelle mesure il pourra contraindre les banques à arrêter de financer les énergies fossiles. Quels mécanismes seront mis en place ? Quelle est la véritable influence de Bruno Le Maire face aux grandes institutions financières ? L’enjeu est de taille, la France sera-t-elle à la hauteur ?

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.