Washington s’engage pour une croissance inclusive en Côte d’Ivoire

By on 21/11/2017

Satisfaite des réformes économiques de la Côte d’Ivoire, Washington accorde une aide de 525 millions de dollars à Abidjan. Le but : soutenir la croissance du pays et améliorer le quotidien de tous les Ivoiriens.

La Côte d’Ivoire a signé mardi 7 novembre un contrat d’allocation de 524,7 millions de dollars (environ 315 milliards de F CFA) dans le cadre du programme Compact du Millennium Challenge Corporation (MCC). « Je suis personnellement très heureux. Cette éligibilité montre que les relations entre la Côte d’Ivoire et les États-Unis sont en bon état et en bonne marche », avait déclaré Alassane Ouattara lors de l’annonce de l’éligibilité de son pays au programme.

Aida Alassane N’Diaye Riddick, coordonnatrice nationale du programme Compact CNPC-MCC en Côte d’Ivoire, a pour sa part affirmé que le programme MCC « permettra à la Côte d’Ivoire de réduire la pauvreté grâce à des investissements dans le secteur de l’éducation, de la formation technique et professionnelle, et dans le secteur des transports ».

Le pays d’Alassane Ouattara est en effet sur une pente ascendante depuis l’accession de ce dernier au pouvoir. D’après la Banque mondiale, il « connaît un succès économique remarquable » depuis 2012, illustré par une croissance rapide du PIB « qui a commencé à faire reculer la pauvreté ».

Après avoir enregistré des bonds de 9,8 % en 2012, 8 % en 2013 ou encore 8,5 % en 2014, le PIB du pays devrait atteindre un taux de croissance annuel moyen de 7,4 % entre 2017 et 2020.

Le défi des inégalités

Toutefois, les inégalités demeurent un défi majeur pour le gouvernement ivoirien malgré ces bonnes performances économiques. En 2015, la Côte d’Ivoire se trouvait au 171e rang sur 188 pays dans l’indice de développement humain calculé par l’ONU.

Les ressources allouées par Washington devraient donc favoriser la productivité et la croissance inclusive. « Le partenariat entre la Côte d’Ivoire et le Millenium Challenge Corporation est un investissement pour le futur du peuple ivoirien. Ensemble, nous pouvons renforcer l’économie afin d’étendre la croissance et les opportunités en Côte d’Ivoire et au-delà », a en effet déclaré Alassane Ouattara.

La dotation du MCC est destinée aux secteurs de l’éducation, de la formation professionnelle et des transports. Elle permettra la construction et l’équipement de près de 84 collèges de proximité et la création de quatre centres de formation technique et professionnelle. Ces investissements devront également renforcer la scolarisation des filles et élever la qualité de l’enseignement grâce à l’amélioration de la formation initiale des enseignants.

 

Un pays jeune

Les investissements du MCC viseront également à faciliter les échanges commerciaux, ouvrir de nouveaux marchés de biens et créer de nouvelles opportunités pour les investisseurs. Pour cela, une part des ressources sera investie dans le projet « Abidjan Transport », dont l’objectif est de réduire le coût du transport et améliorer l’efficacité des entreprises grâce à la réhabilitation de quatre voies routières principales.

Alors qu’environ 40 % de la population ivoirienne a moins de 14 ans, une partie importante de l’enveloppe sera destinée à l’amélioration de l’employabilité des jeunes et à la productivité du secteur privé. Un partenariat public-privé devra permettre l’émergence d’un nouveau modèle d’éducation et de formation technique afin de développer des compétences recherchées. Le gouvernement souhaite également réduire les inégalités entre hommes et femmes en améliorant les résultats des filles dans le système éducatif.

Comme l’a résumé Jonathan Nash, PDG du MCC, « le Compact de la Côte d’Ivoire contribue à la stabilité et à la sécurité dans la région, facilite les échanges commerciaux à travers les investissements visant à soutenir de nouveaux marchés de biens et améliorer l’éducation des jeunes ». En un mot, il devra permettre à la principale économie d’Afrique de l’Ouest de développer son capital humain pour maintenir la croissance économique et réduire les inégalités.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *