Quand la Chine patine

By on 14/01/2016

Après des années fastes à forte croissance, la Chine connaît un net ralentissement de son économie. Les mauvais indices s’accumulent. Vers la fin de l’Empire économique chinois ?

 

Il paraît désormais bien loin le temps où la croissance chinoise faisait pâlir de jalousie les économies occidentales, avec des taux de +10% voire +11% de croissance annuelle. Car à présent, la croissance économique a chuté pour se stabiliser à hauteur de +2% à peine. Et d’autres chiffres macroéconomiques sont même encore plus inquiétants : la consommation du secteur de l’électricité et du pétrole est sur une croissance de zéro point, le fret chute de -15% par an et le marché automobile dégringole de -10% chaque année. Tous les pans de l’économie sont touchés, après l’industrie manufacturière, c’est au tour du tertiaire et des services de prendre un coup derrière la tête.

 

Vers une politique libérale

 

Une chute vertigineuse expliquée en partie par une baisse conséquente de l’offre selon les officiels chinois qui n’ont plus d’autres choix que de s’aligner encore plus sur les pratiques libérales pour tenter de redresser la barre : allègements de charges, suppression des normes et règlements et autre baisse des impôts sont dorénavant planifier pour refaire de la Chine un pays où la croissance est galopante.

Signe que la Chine n’est plus ce pays où l’économie est 100% communiste : les salaires ont augmenté et une classe moyenne a émergé à l’instar des économies occidentales. La Chine semble donc devoir faire face aux mêmes problèmes économiques que ses rivales de l’ouest et à désormais l’obligation de réformer et restructurer son appareil économique.

 

 

 

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *