Viadéo cherche un second souffle

By on 27/05/2016

Le réseau social français en perte de vitesse recentre ses activités vers la recherche d’emploi.

Jusqu’à il y a peu de temps encore concurrent de LinkedIn, Viadéo pouvait se vanter de faire (un peu) d’ombre à son principal concurrent. Viadéo, le réseau social frenchie spécialisé dans la recherche d’emploi s’est selon les dires de son créateur Dan Sarfaty “laissé distraire par son développement à l’international, en Chine et en Russie […] et a donc négligé son cœur de métier”. Un cœur de métier qui avait alors doucement mais sûrement glissé vers la création d’une plateforme de diffusion de contenu à l’instar donc de LinkedIn. Sauf que Viadéo n’est pas parvenu à se maintenir dans cette course et a enregistré une perte abyssale de 23 millions d’euros rien que pour l’année 2015.

 

Réduction d’effectif et redéploiement stratégique

 

Le fondateur de la société – Dan Sarfaty – a été limogé en Janvier dernier, ouvrant la voie à d’autres réduction d’effectifs puisque le staff passerait de 180 collaborateurs à 145 d’ici la fin de l’année 2016. Une coupe dans les charges qui s’accompagne par ailleurs d’une nouvelle stratégie. Viadéo va se recentrer sur la recherche d’emploi :  les candidats pourront diffuser une vidéo de présentation, un outil de recommandation plus précis encore sera mis au point, des offres alléchantes pour les entreprises seront également lancées. Le volet “attractivité des entreprises” sera par ailleurs complété par une offre taillée sur mesure pour les TPE/PME encore trop peu présentes sur la plateforme. Viadéo prévoit ainsi un abonnement à moins de 50€/mois une TPE aura la possibilité de publier sa page Web et de diffuser autant d’offres d’emploi qu’elle le souhaite. Reste à savoir si cette réorientation sera payante.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.