Les cadres veulent quitter Paris pour la Province

By on 08/09/2016

Une récente étude du Cadremploi met en avant un fait marquant : la majorité des cadres parisiens sont prêts à faire de réelles concessions pour quitter la Capitale.

Mieux vivre, mieux travailler, s’établir dans un environnement sain et à la qualité de vie élevée. Telles sont les volontés exprimées par une majorité de cadres de Paris et d’IDF qui ressortent de l’étude récente réalisée par Cadremploi. Ce sont même plus de 80% des cadres qui désirent ardemment changer d’air et travailler en Province. La ville de Bordeaux remporte encore une fois la palme des destinations favorites des cadres qui ont la bougeotte (pour 56% d’entre eux), suivie de Lyon, Nantes, Toulouse ou encore Montpellier, Nice et Rennes.

Et pour y parvenir, les cadres seraient même tout à fait enclin à faire de belles concessions : ils sont ainsi 83% d’entre eux à être prêts à en faire. 54% accepteraient une baisse de salaire, 48% une reconversion professionnelle, 36% un poste aux responsabilités moindres voire un éloignement temporaire de la famille pour 32% d’entre eux.

Les principales raisons invoquées

Si un environnement de travail et un cadre de vie plus calme et plus « vert » est la tendance générale de fond, dans le détail les motivations des cadres sont : un environnement trop pollué (55%), le coût du logement (57%) ou encore un temps perdu dans les transports (70%). Car pour 44% des personnes interrogées, le temps de transport moyen est supérieur à 45 minutes par trajet pour se rendre sur leur lieu de travail.

Autre chiffre fort de l’étude : 80% des sondés songent sérieusement à quitter Paris. Les trois quarts tablent d’ailleurs plus que sérieusement sur un déménagement dans les trois prochaines années.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *