2018, année record de levée de fonds pour les startups de la Fintech

By on 08/10/2018
Fintech, startup

En quelques mois seulement, les startups de la Fintech sont parvenues à lever plus de 26 milliards de dollars autour du monde. Une performance financière inédite.

L’année 2018 est en train d’exploser tous les compteurs. Les jeunes pousses du secteur de la finance attisent les convoitises à tel point que les investisseurs n’hésitent pas à y injecter des fonds. Beaucoup de fonds même. La preuve en est avec la performance financière qui se joue actuellement. Car en l’espace de quelques mois seulement, les startups de la finance sont parvenues à lever non moins de 20 milliards de dollars dans le monde rien qu’au deuxième trimestre 2018, et déjà 26 milliards depuis le début de l’année. Soit déjà 60% de mieux que sur toute l’année 2017.

Si cette levée de fonds spectaculaire a été entraînée par l’introduction en Bourse fracassante de la startup Adyen – spécialisée dans le paiement électronique – mais aussi par la levée de fonds historique du chinois Ant Financial (14 milliards de dollars en mai dernier) – une banque digitale valorisée à 150 milliards de dollars -, plus d’une trentaine de ces jeunes pousses du secteur est valorisée à plus d’un milliard de dollars, dont quatre en Europe d’après l’étude de CB Insights.

Les licornes de la Fintech en plein boom

Ce qui dénote par ailleurs franchement est le fait que ces levées de fonds portent essentiellement sur les fameuses “licornes”, à savoir des startups non cotées en Bourse mais valant plus d’un milliard de dollars. Et c’est sur ce point que le secteur performe particulièrement en ce moment : la Fintech compte dorénavant 29 licornes ans le monde dont 18 aux USA et 4 en Europe, pour une valorisation cumulée frôlant la barre des 85 milliards de dollars. Aux côtés de Ant Financial citons Tradeshift – plateforme de facturation -, Datminr – recherches d’informations en ligne -, Revolut – services financiers et bancaires – , ou encore Policy Bazaar – assurance en ligne -.

Le point commun de toutes ces pépites ? Elles disruptent le marché, proposent des services en ligne novateurs, simples et à des tarifs avantageux. Des jeunes pousses qui challengent les poids lourds du marché et qui finiront par entrer dans leur girons, à l’instar de Ant Financial, déjà racheté par Ali Baba, le mastodonte chinois de l’e-Commerce.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.