La filière de la viande rouge s’organise pour endiguer la crise

By on 24/10/2018
Viande rouge, SIAL, France

Tandis que la consommation de viande rouge diminue en France, les professionnels de la filière s’organisent pour relancer les ventes.

Il semble révolu le temps où la viande rouge faisait un retour en force dans les boucheries, portée par les scandales de la vache folle vendue en supermarchés. Car depuis quelques temps, la consommation est à la baisse, le régime carnivore a du plomb dans l’aile et les images de maltraitance animale dans les abattoirs refroidissent les ardeurs des consommateurs. En cinq ans, la consommation a baissé de 6,5 %, chaque Français mangeant quelques 23 kg de viande rouge contre près de 25 en 2012. Et si la baisse est marquée sur le segment de la viande rouge, elle l’est assez nettement sur le mouton également. Seule la vente de viande de porc se maintient à un niveau stable et celle de la volaille augmente même légèrement.

Il faut dire que l’élevage est jugé pour responsable de non moins de 14,5 % du total des émissions de gaz à effet de serre et que le mouvement vegan incite les consommateurs à délaisser la viande au profit d’autres sources de protéines. En prime, l’OMS a estimé en 2015 qu’une trop grande consommation de viande rouge était « probablement cancérogène».

La France, producteur numéro 1 de viande bovine en Europe, subit de plein fouet cette vague anti-viande. Mais 500 000 personnes travaillent dans le secteur et près de 40 000 éleveurs doivent y faire face.

Alors pour tenter de renverser la vapeur, plusieurs leviers sont actionnés parmi lesquels la création d’un label de viande, équitable et environnementale, à l’initiative d’éleveurs du Massif Central. Aussi, la marque «  french beef, a taste of terroirs » a été créée et présentée au cours du Sial, le salon des innovations dans l’alimentation. Car une chose semble se dessiner : «La société va vers moins et mieux consommer, on n’a plus le droit de décevoir le consommateur » selon un professionnel du secteur.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.