Brexit : les entreprises bretonnes de l’agroalimentaire bientôt en crise ?

By on 08/11/2018
Entreprise bretonnes Brexit

Les entreprises de Bretagne spécialisées en agroalimentaire doivent d’ores et déjà se préparer aux répercussions négatives du Brexit sur leur activité.

Prévu pour le 29 mars 2019, le Brexit pourrait avoir des conséquences néfastes sur l’activité commerciale de nombre d’entreprises bretonnes, et en particulier celles spécialisées en agroalimentaire. Car même si pour l’heure, nul ne sait exactement si un accord sera mis en place, la directrice régionale des douanes, Pascale Buronfosse-Bjaï, a tiré la sonnette d’alarme.

Il faut dire que depuis des siècles Bretons et Grands-Bretons ont pris l’habitude de commerce ensemble. L’an passé, ce sont l’équivalent de 800 millions d’euros de marchandises qui ont été expédiés de l’autre côté de la Manche, soit 7 % des exportations bretonnes. La Grande-Bretagne représente encore aujourd’hui le 5ème marché export de la région.

Une chose est sûre : des formalités douanières seront à accomplir puisque l’Angleterre, le Pays de Galle, l’Écosse et l’Irlande seront bientôt des pays tiers. Les entreprises bretonnes devront faire face à de lourdes et coûteuses tâches administratives dont elles n’ont pas l’habitude. Et c’est sans compter que les futurs et nombreux contrôles sanitaires qui seront a priori mis en place entre la Grande-Bretagne et la France dès lors que des produits agroalimentaires traverseront la Manche.

Pour prendre le taureau par les cornes, un comité de pilotage créé par la préfecture régionale a été lancé afin d’accompagner les entrepreneurs concernés par le Brexit. Car en l’état des choses, personne ne s’y ait vraiment préparé.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.