A quoi va ressembler l’immobilier en France en 2019?

By on 18/01/2019
immobilier 2019, France

Si le marché de l’immobilier en 2018 a été particulièrement dynamique, la question est de savoir ce qu’il en sera pour 2019. Quelles sont les tendances à prévoir?

Cela fait plusieurs mois que tous les observateurs du marché de l’immobilier préviennent les investisseurs potentiels: les taux d’intérêts repartiront à la hausse fin 2018 et début 2019. Un phénomène qui aurait dû commencer dès septembre 2018 à en croire les pronostics. Mais jusqu’à présent, les taux d’intérêts sont restés des plus bas, à moins de 1,50% en moyenne, à 1,43% même.

Si la BCE – Banque Centrale Européenne – a maintenu le taux d’emprunt à un niveau plancher sur la fin 2018, l’année 2019 en revanche devrait être marquée par une hausse. Une hausse progressive toutefois car le tout début de l’année 2019, avec les mois de janvier, février et mars, seront vraisemblablement similaires à ceux de la fin 2018.

La BCE a indiqué que la hausse pourrait intervenir au cours du premier semestre 2019, avec une deuxième vague lors du deuxième semestre. Reste que l’augmentation sera mesurée, autour de 0,50%. Le taux d’emprunt moyen se situerait alors aux alentours de 2%.

Vers une baisse de l’immobilier?

En ce qui concerne le prix des biens immobiliers, l’année 2018 a été dans certaines villes comme Bordeaux, Paris, Lyon ou encore Nice complètement folle. La hausse dans l’ancien a été spectaculaire et le neuf n’a pas été en reste. Cette envolée des prix a atteint sur certains marchés locaux des niveaux jugés maximum, à tel point que 2019 serait marquée par une baisse mécanique. Les investisseurs se montreraient en effet moins nombreux à jeter leur dévolu sur des biens devenus quasiment inatteignables en termes de financement.

Les primo-accédants, qui contribuent fortement à stimuler le marché, seraient moins nombreux à pouvoir se porter acquéreurs dans de telles conditions tarifaires. Et avec une demande moins forte, les prix devraient automatiquement baisser. Rien à voir cependant avec la forte baisse des prix de 2007 mais une tendance à la baisse devrait toutefois être la règle pour 2019.

En ajoutant à cela le fait que les conditions d’octroi de prêt par les banques seraient plus contraignantes, le marché pour 2019 sera vraisemblablement marqué par une baisse, une baisse mesurée néanmoins.

A la question de savoir si 2019 sera la bon moment pour investir, la majorité des observateurs et des analystes sont d’accord: le début de l’année sera favorable en termes de taux d’intérêts encore bas. Et pour ceux qui ont des moyens plutôt limités, attendre le deuxième semestre de l’année permettrait de bénéficier de prix d’achat plus intéressants qu’actuellement.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.