Acheter des Bitcoins en bureau de tabac est désormais possible

By on 26/01/2019
Bitcoins, France

Depuis le 1er janvier 2019, il est possible d’acheter des Bitcoins dans les bureaux de tabac. Une démocratisation et une généralisation de l’accès aux monnaies virtuelles qui d’un côté va doper le marché spéculatif et de l’autre faire peser des risques sur les investisseurs néophytes. 

En 2019, si vous cherchez à acheter du bitcoin et d’autres monnaies virtuelles, il vous suffira de vous rendre chez votre buraliste préféré. Vous pourrez acheter cigarettes, journal, magazines et même repartir avec du bitcoin sous le bras. La France n’en n’est plus à un paradoxe près. D’un côté, les autorités telles que l’AMF – Autorités des Marchés Financiers – alertent sur les risques liés à la très forte volatilité de ces monnaies et de l’autre l’État en autorise la vente au comptoir des bureaux de tabac.

Car il faut dire qu’acheter du bitcoin n’est pas sans risque, surtout pour un public d’investisseurs néophytes, certes alléchés par les plus-values colossales enregistrées par certains acheteurs qui se sont enrichis en un temps record grâce aux monnaies virtuelles, bitcoins en tête.

L’AMF, la Banque de France et l’ACPR – Autorité de contrôle prudentiel et de résolution – se sont fendus d’un communiqué pour mettre en garde contre l’achat de bitcoin en bureau de tabac en avertissant les acheteurs potentiels sur « les risques associés à un investissement sur ces actifs spéculatifs, peu adaptés aux profils d’investisseurs particuliers non avertis ». Le communiqué rappelle à juste titre que « l’achat/vente et l’investissement en bitcoins s’effectuaient à ce jour en dehors du tout marché réglementé. Le bitcoin s’échange en ligne et n’est matérialisé par aucune pièce ou billet. Il ne bénéficie pas d’un cours légal contrairement aux monnaies émises par les banques centrales. Sa très grande volatilité est avérée et il existe également des risques de piratage des portefeuilles de bitcoins »

Une vente de Bitcoins dérégulée

Les Bitcoins et les autres monnaies virtuelles échappent à tout cadre réglementaire, à tout contrôle, à toute autorité de régulation. Et c’est justement cette absence d’encadrement et cette nature intrinsèquement libre qui permettra au bitcoin dès le 1er janvier 2019 d’être vendu dans les bureaux de tabac. La Banque de France avait fait savoir au lendemain de l’annonce qu’aucune convention n’avait été conclue avec les buralistes pour la vente de bitcoins dans leurs établissements.

Comment cela a-t-il été possible ? Très simplement. Les buralistes qui ont fait le choix de vendre des bitcoins ont conclu un deal avec la société Bimedia, qui leur fournit un terminal spécial. Bimedia a pour sa part passé un accord avec la plateforme KeplerK qui propose l’achat et la vente de monnaies virtuelles. Tout un chacun pourra bientôt acheter des coupons convertibles en bitcoins et autre ethereum entre autres. Des coupons dont la valeur sera soit de 50, 100 ou 250 euros convertibles sur le site Keplerk.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.