200 navires de croisières polluent plus que toutes les voitures d’Europe

By on 14/06/2019
pollution atmosphérique, CO2, particules fines, croisières, Méditerranée

La pollution causée par les navires de croisières devient sérieusement inquiétante. Une étude de l’ONG Transport et Environnement tire la sonnette d’alarme.

C’est une étude réalisée par l’ONG Transport et Environnement qui risque de faire parler d’elle pour quelques temps. Selon les chiffres compilés, les 200 navires de croisières qui ont sillonné les côtés européennes en 2017 ont pollué à eux seuls davantage que l’ensemble des voitures circulant en Europe. Soit non moins de 260 millions d’auto en l’occurrence. Les paquebots rejettent vingt fois plus d’oxydes de souffre que toutes les voitures d’Europe.

Ce n’est donc pas un hasard si Marseille est devenue cette année la ville plus polluée de France et le 8e en Europe. Cette douloureuse réalité est également bien palpable dans toutes les autres villes côtières qui accueillent ce nouveau format de tourisme de masse. D’autres villes françaiseS apparaissent en effet dans le triste palmarès des ports les plus pollués d’Europe, parmi lesquelles Le Havre, Nice, Cannes et la Seyne-sur-Mer.

L’ONG explique même dans cette note que les “57 navires de croisière qui ont fait escale à Marseille en 2017 ont émis autant de NOx [oxydes d’azote] que le quart des 340 000 voitures de tourisme de la ville”.

Il faut dire que si elle est entamée, la mutation du visage du tourisme de croisières sur la Méditerranée est loin d’être achevée. Certains grands noms du secteur ont en effet commencé à changer les motorisations utilisant du fioul lourd par de nouvelles fonctionnant au GNL. Mais il faudra encore plusieurs années avant que l’intégralité des gigantesques paquebots voguant sur la Grande Bleue cesse de polluer à tout-va.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.