La startup française Spliiit brise les codes des abonnements

By on 02/07/2019
Spliiit

Spliiit a mis au point un service novateur et attractif d’abonnement collaboratif. Le principe est simple : diviser le prix d’un abonnement en plusieurs utilisateurs.

La startup française Spliiit a conçu un service éponyme disponible via une plateforme web. Le principe est de permettre de diviser le prix d’un seul abonnement mensuel en plusieurs parts, pour autant d’utilisateurs.  Pour utiliser le service, tout se passe en ligne, sur le site www.spliiit.com. La startup explique ainsi être le covoiturage de l’abonnement, faisant écho à une pratique désormais bien connue et bien installée en France.

Comment utiliser Spliiit ? Il est d’abord nécessaire de créer un compte utilisateur sur la plateforme, suite à quoi, rien de bien complexe, le reste se déroulant quelques étapes simples. Le principe est de créer une sorte de cagnotte en ligne commune pour payer le prix d’un abonnement à plusieurs. Un abonnement vidéo à près de 15 euros par mois par exemple peut ainsi être divisé en quatre ou cinq parts égales dont le montant est débité sur les comptes bancaires respectifs de chacun. Et l’inscription au site est totalement gratuite, Spliit se rémunérant en ponctionnant une commission de 10%, 7% ou 4% sur les virements bancaires.

Avec son service, Spliiit brise les codes des abonnements et soulève par la même occasion la question de la légalité de la pratique. Est-il possible en effet de partager à titre non pas gratuit mais onéreux des abonnements sans que le prestataire de service soit informé et ait donné son accord ? Pour faire taire tout risque de polémique éventuelle, les fondateurs de la solution avance que leur service se positionne en réalité comme un intermédiaire de paiement. Johathan Lalinec, l’un des fondateurs, explique ainsi que “Spliiit ne met pas en avant un service précis à partager. L’utilisateur doit se référer aux conditions générales de chacun de ses abonnements pour savoir s’il a le droit ou non de partager son compte”.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.