Accords de Paris : les pétroliers vont devoir ralentir la cadence

By on 05/11/2019
Accords-de-Paris-pétrole

Pour Carbon Tracker, les grandes compagnies pétrolières doivent  diminuer leur production pour respecter les Accords de Paris.

Carbon Tracker s’est penché sur l’impact environnemental de l’activité des grands groupes pétroliers mondiaux dans l’optique de respect des Accords de Paris de 2015. Et le compte n’y est vraiment pas car pour que les Total, BP, Shell, ExxonMobil et Eni contribuent activement à maintenir le réchauffement climatique à 1,5 degré Celsius, ils vont devoir nettement diminuer leur niveau de production.

Et pas dans une moindre mesure puisque il s’agirait de réduire la voilure d’au moins un tiers en moyenne au cours des 20 prochaines années. Pour Mike Coffin, analyste chez Carbon Tracker “L’industrie tente d’avoir le beurre et l’argent du beurre: réassurer leurs actionnaires et se apparaître favorable à l’accord de Paris, tout en produisant davantage d’énergie fossiles”.

L’ONG va même plus loin en avançant que pour rester dans le scénario des Accords de Paris, ces majors du secteur vont devoir diminuer leurs émissions totales de 40% et leur production de 35% au minimum. Andrew Grant explique ainsi que “Si les entreprises assurent soutenir l’accord de Paris, elles prévoient de produire toujours plus de pétrole, de gaz et de charbon”. Un argument pour le coup assez implacable car toutes les compagnies pétrolières se sont certes engagées à réduire leur impact mais envisagent toutefois sérieusement d’augmenter significativement la production.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.