Vers un recul du marché immobilier en France ?

By on 25/01/2023
marché immobilier-France

Sous l’effet de plusieurs mécanismes, le marché immobilier a ralenti en 2022. Et 2023 devrait voir le phénomène s’amplifier.

Que cela soit du côté du réseau Orpi comme de Century 21 ou d’autres acteurs encore, le constat est le même : le marché immobilier français semble patiner. Voire diminuer même dans certains cas.

L’année 2022 a vu le prix de l’immobilier diminuer dans les dix plus grandes métropoles de France. Paris, Lille, Bordeaux, Strasbourg, Toulouse… les prix ont au mieux stagné voire même baissé. S’il ne s’agit pas d’une chute des prix, force est tout de même de constater que la baisse de 2%, 4%, 5% voire 10% dans certains cas est notable.

Ainsi, en 2022, les transactions ont été sur le recul de 4% en moyenne dans toute la France, entraînant une diminution contenue mais réelle des prix au mètre carré.

Pour le président de Century 21, Charles Marinakis, la réalité pour les acteurs du marché immobilier est claire : « Tout le monde sait que le marché s’est retourné à l’été.

Le marché immobilier atone en 2023 ?

A quoi cela est dû ? Premièrement, l’effet confinement semble être en nette perte de vitesse. Les Français confinés durant deux ans dans des appartements au sein des grandes villes avaient exprimé le besoin de vivre au grand air, dans un cadre plus vert, avec plus d’espace intérieur et extérieur. Résultat : les villes de taille moyenne et à plus forte raison celles en bord de mer avaient vu arriver un nombre massif de nouveaux habitants, se ruant littéralement sur les appartements et les maisons individuelles. Mais près de deux années plus tard, ces marchés semblent stagner.

Autre phénomène et non des moindres : la hausse des taux d’intérêts. Ils dépassent à présent la barre des 2% alors qu’ils étaient souvent inférieurs à 1% il y a un an de cela. La BCE ayant relevé ses taux directeurs pour lutter contre l’inflation, nombre de demandes de crédits sont désormais purement et simplement refusées par les banques. Enfin, l’inflation toujours et la crise de l’énergie pèse sur le moral et surtout sur le budget des Français qui retardent ou renoncent à leurs projets immobilier.

Reste à savoir à présent comment le marché immobilier va se comporter pour l’année à venir, car nous n’en sommes qu’au début et nombre d’incertitudes existent encore.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.