Engie cède ses actifs gaziers en Grande-Bretagne pour se recentrer sur les énergies renouvelables

By on 24/03/2017
Engie, ENR, énergies renouvelables, gaz de schiste, Grande-Bretagne

Le groupe français Engie  a fait savoir qu’il cédait ses actifs dans le gaz de schiste en Grande-Bretagne pour se recentrer sur les énergies renouvelables.

 

Le groupe énergétique français Engie est en train d’opérer un virage stratégique à 180°. Anciennement GDF-Suez, Engie est connu du grand public pour être l’opérateur historique du gaz naturel en France, et détient des portefeuilles d’actifs dans l’exploration et la production de gaz naturel et de pétrole au quatre coins du globe. Des portefeuilles sont détenus par le groupe également dans le secteur du gaz de schiste, et essentiellement en Grande-Bretagne.

 

Mais le groupe français a décidé de tourner la page des énergies fossiles pour se redéployer sur le créneau des énergies renouvelables :  éolien, solaire, hydro-électricité, géothermie, biomasse, biogaz… Pour preuve, la récente cession de sa prise de participations au sein de 15 licences d’exploration terrestre sur des gisements potentiels de gaz de schiste en Grande-Bretagne.

Engie se rêve en chef de file de la transition énergétique

 

Si Engie ne se désengage pas encore totalement du filon des énergies fossiles – gaz et pétrole en tête – le groupe français est néanmoins en train de changer radicalement de braquet. Car dans un communiqué, l’énergéticien – qui préfère dorénavant ce terme à celui de « gazier » – , a fait savoir qu’il comptait bien devenir « le chef de file mondial de la transition énergétique ». Le changement de nom du groupe n’y est évidemment pas pour rien.

 

Engie déploie d’intenses efforts en recherche et développement sur les énergies renouvelables, prend par à un nombre croissant de projets (parcs éoliens flottants, fermes photovoltaïques…) tout en se délestant considérablement des énergies carbonées. Un programme de cessions de 15 milliards d’euros sur la période 2016-2018 a d’ailleurs été voté en conseil d’administration et toute la branche d’exploration-production pétrolière et gazière est actuellement en vente. La transition économique semble bel et bien déjà être à l’oeuvre chez Engie.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *