Parkings : les effets pervers de la nouvelle tarification au quart d’heure

By on 29/08/2015

Il est dorénavant interdit aux concessionnaires de parkings de facturer une heure entière pour un stationnement inférieur à quinze minutes. Une réglementation qui a un effet pervers : les tarifs ont explosé.

Depuis le 1er juillet dernier, aucun automobiliste n’est obligé de payer une heure entière s’il stationne son véhicule dans un parking souterrain moins de 15 minutes. Mais les concessionnaires ont trouvé une méthode pour ne pas perdre au change : faire gonfler les prix, selon des informations de France 2.

11,1 points de plus à la journée

En effet, pour une heure de stationnement, la hausse est de 8,1 points, et pour la journée, de 11,1 points, indique Olivier Gayraud, juriste auprès de l’association de défense des droits du consommateur Consommation, logement et cadre de vie (CLCV).

En pratique, l’usager se retrouve à s’acquitter, avec une facturation à 80 centimes le quart d’heure, de la somme de 6,40 euros au lieu de 6 euros pour 1h50 de stationnement.

About Elizabeth Meunier

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *