Le marché du tabac a pris un sérieux coup dans l’aile

By on 02/10/2019
cigarette-vapote

L’industrie du tabac montre de sérieux signes de fatigue, concurrencée de plein fouet par la vapote. Un phénomène qui se traduit par des cours boursiers en berne et des projets de fusion entre groupes.

La France compte de moins en moins de fumeurs, la proportion étant passée de près de 30% à près de 25% en quelques années à peine. La hausse du prix du tabac et l’explosion du marché de la cigarette électronique expliquent en grande partie cette tendance durable. Du côté du Ministère de la santé, même si on rêve d’une France sans tabac, l’objectif est de tendre vers la barre symbolique des 15% de fumeurs.

Face à cette lente dégringolade, l’industrie tente de trouver un second souffle. Car les groupes Philip Morris, Altria, Imperial Brands et British Tobacco ont vu leur cours respectifs chuter dans des proportions impressionnantes : 32%  en moins Altria, 28% en moins pour Philip Morris et même – 49% pour Imperial Brands et – 41% pour British Tobacco.

En parallèle, le marché de la vapote continue de performer, puisqu’en 2019 la France comptait 500 000 nouveaux vapoteurs. Fait encore plus marquant, le pays dénombre non moins de 3 millions de vapoteurs depuis 2014.

Pour tenter de colmater les brèches, les cigarettiers procèdent à des rapprochements stratégiques. Le groupe Altria prépare un projet de fusion avec son rival  Philippe Morris. Dans le même temps, il se rapproche également de la société Juul l’un des poids-lourds de la vapote en montant au capital à hauteur de 35% des parts.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.