Hydrogène naturel : Aliou Diallo, pionnier de la révolution énergétique verte

By on 04/08/2020

La prochaine révolution énergético-écologique a-t-elle démarré en Afrique ? Depuis 2012, le village malien de Bourakébougou est la première communauté au monde à bénéficier d’électricité fournie exclusivement par un puits d’hydrogène naturel. Derrière ce projet-pilote, qui pourrait annoncer une véritable révolution pour les énergies décarbonnées, on trouve Aliou Diallo, le pionnier de l’hydrogène naturel.

Aliou Diallo : hydrogène naturel, la bonne inspiration

Il est loin le temps où le monde de l’énergie prenait l’entrepreneur malien pour un doux rêveur. Longtemps, en effet, l’hydrogène naturel est apparu comme une chimère, une source d’énergie inexploitable et seulement présente dans les sous-sols marins. Face au scepticisme ambiant, Aliou Diallo a malgré tout choisi de persévérer lorsque ses équipes ont détecté de l’hydrogène naturel dans une de ses concessions minières au début des années 2000.

Car si l’homme d’affaires malien est un rêveur, il est de ceux qui s’accrochent à leurs rêves. Dans une autre vie, il a monté de toute pièce la première mine d’or industrielle du Mali à capitaux nationaux. Un coup de force face aux géants internationaux du secteur qui monopolisent la production aurifère en Afrique. C’est avec la même détermination qu’Aliou Diallo s’est lancé dans l’aventure de l’hydrogène naturel.

A l’instar des méthodes utilisées dans l’industrie pétrolière, l’industriel a dans un premier temps mulitplié les analyses sismiques et les forages de prospection pour déterminer avec précision les réserves disponibles dans le sous-sol de sa concession de Bourakébougou. Les résultats ont dépassé toutes les attentes, et ont rapidement laissé présager un potentiel de production d’électricité nationale, voire sous-régionale, pour l’hydrogène naturel malien.

Dès 2010, les équipes du professeur Alain Prinzhofer de l’Institut de physique du globe de Paris et directeur scientifique de GEO4U au sein de l’université Paris VII, ont confirmé la présence d’importantes réserves d’hydrogène naturel dans le cercle de Kati, au cœur des concessions minières d’Aliou Diallo. Cinq réservoirs superposés et peu profonds ont été identifiés sur une superficie de plus de 20 kilomètres de large. Bien au-delà des estimations faites jusque-là.

Hydroma : la phase industrielle

L’entrepreneur malien lance alors Hydroma, une entreprise dédiée à la prospection et à l’exploitation de l’hydrogène naturel. Première étape : la réalisation de forages qui ont permis d’identifier 22 puits positifs. Vient ensuite la mise au point d’une unité-pilote de production d’électricité, la première au monde, qui est lancée dès 2012 à Bourakébougou, et qui permet de démontrer la faisabilité d’un tel projet.

C’est d’ailleurs le succès de Bourakébougou qui lance la réputation d’Aliou Diallo et d’Hydroma dans le monde de l’énergie. Le projet malien attise les convoitises de tous les grands acteurs du secteur, qui tentent de prendre des participations pour se positionner dans un créneau potentiellement révolutionnaire.

Ces derniers mois, Aliou Diallo multiplie les acquisitions à l’international sur des concessions où des indices de présence d’hydrogène naturel ont été détectés. C’est notamment le cas en Australie et au Canada, où Hydroma est enregistrée. En parallèle, le PDG d’Hydroma est particulièrement actif en Allemagne, où le gouvernement d’Angela Merkel a fait de l’hydrogène l’un des piliers de son programme de transition énergétique, et où Aliou Diallo multiplie les signatures de partenariat.

Enfin, au-delà du seul hydrogène naturel, Aliou Diallo vise à lancer la production « d’hydrogène vert », produit grâce à des champs de panneaux photovoltaïques en cours de construction sur de vastes terrains au Mali et au Sénégal.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.