Routiers : la CFDT suspend ses actions « le temps de la négociation »

By on 29/01/2015

Le blocage des dépôts et des sites logistiques devrait être suspendu, à l’appel de la CFDT Transport ce mercredi 28 janvier, en vue des négociations salariales qui reprennent aujourd’hui.

Les syndicats excluent un échec

Thierry Cordier, secrétaire général de la CFDT Transport, a expliqué que cette suspension était l’argument nécessaire à l’entrée du patronat dans les discussions. Pour rappel, ces derniers ont déjà boycotté les deux précédents appels des syndicats.

Ce sera donc ce jeudi janvier à 10 heures que la rencontre aura lieu, sous l’œil du gouvernement, qui sera présent pour tenter de renouer le dialogue social. Les deux parties entretiennent une relation tumultueuse depuis le 20 janvier, dernière date des négociations annuelles obligatoires (NAO) du secteur des transports routiers de marchandises, qui regroupe plus de 300 000 emplois.

« La levée des blocages d’entreprises » était la condition sinequanone à la reprise des discussions pour la Fédération nationale des transports routiers (FNTR), principal groupement patronal du secteur. L’intersyndicale regroupée sous le nom d’Union fédérale route a soutenu ne pas vouloir plier « au diktat du patronat », que cette suspension du mouvement obligeait désormais à des négociations sereines et qu’elle se préparait toutefois à « répartir dans l’action » un éventuel échec, au niveau notamment des demandes de revalorisation des minima conventionnels.

source

About Rémi Evrard

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *