Smartphones, processeurs : 860 millions d’euros d’amende pour Qualcomm

By on 12/02/2015

Le leader des puces et processeurs pour smartphones vient d’annoncer avoir trouvé un accord avec les autorités chinoises de la concurrence. Le deal comprend le versement de près d’un milliard de dollars et de larges compromis visant à réguler le marché.

 

Les brevets pour sauver la mise ?

Les autorités chinoises de la concurrence ont sévi. L’américain Qualcomm a été condamné à l’affranchissement d’une amende de 6,09 milliards de yuans, soit environ 860 millions d’euros. Le régulateur chinois enquêtait depuis deux ans maintenant sur les activités de la firme de San Diego, qui s’octroie une large part de revenus dans la vente d’une technologie exclusive, disponible après versement de droits d’utilisation, qui permet aux fabricants de smartphones d’équiper leurs appareils de communication 3G et 4G.

Dès l’été 2014 en Chine, la Commission nationale pour le développement et la réforme avait mis en exergue la position monopolistique anti-concurrentielle de Qualcomm.

Une telle décision risque que de ne pas passer inaperçue dans les finances Qualcomm. L’année dernière, l’Américain dégageait 26,5 milliards de dollars de chiffre d’affaires, la moitié provenant du marché chinois. Néanmoins, la vente de puces est loin d’être son atout unique : un important catalogue de brevets permettrait malgré tout, de sauver les meubles.

source

About Hélène Bonder

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *