Total se développe un peu plus dans le gaz de schiste

By on 16/09/2016

Malgré les récents déboires de certaines compagnies énergétiques sur le marché du gaz de schiste, le Français Total poursuit sa percée. Le groupe vient en effet de faire l’acquisition d’actifs aux USA.

Devenir leader sur le marché du gaz naturel au niveau mondial. Voilà ce qu’ambitionne Total depuis quelques mois déjà. Et pour y parvenir, le groupe ne se ménage pas. Des investissements ont lieu aux quatre coins du Globe pour grappiller de précieuses parts de marché, surtout au regard du fait que la demande mondiale en gaz est appelée à croître régulièrement au moins jusqu’à 2025. En parallèle des récents mouvements du groupe sur le créneau du gaz dit « conventionnel », Total s’attaque à présent de plus en plus au gaz de schiste. Le groupe vient à ce titre de faire l’acquisition de 75% des actifs de la compagnie énergétique US Chesapeake dans les gisements situés dans la partie nord du Texas. Total augmentant ainsi sa participation de 25% à 75% donc sur ces actifs.

Plus de 550 millions de dollars investis

Pour mettre la main sur les 870 km² de surface d’exploitation du gaz de schiste avec une production quotidienne attendue de l’ordre de 65 000 barils équivalents pétrole, Total a du mettre la main à la poche. Une première dépense de 420 millions de dollars sera ainsi effectuée envers Williams, la société qui collecte et traite 80% des actifs racheté. Une première manne complétée par un deuxième versement de 138 millions de dollars toujours à la même compagnie. Pour José Ignacio Sanz cet investissement de Total s’explique : « Cette augmentation de notre participation dans les actifs du Barnett s’inscrit dans la stratégie globale de Total, qui a pour ambition d’être un leader dans le gaz naturel ».

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *