Les énergies renouvelables emploient à tour de bras

By on 06/06/2017
énergies renouvelables, emplois

Une récente étude met en valeur le fait que les énergies renouvelables ont employé près de 10 millions de personnes dans le monde en 2016. Quelques pays tirent particulièrement bien leur épingle du jeu.

Drainées par le photovoltaïque, l’éolien ainsi que les biocarburants (tels que le bioGNV), les énergies renouvelables ont employé plus de 9,8 millions de personnes à travers le monde en 2016, selon le dernier rapport sur la question émanant de l’agence internationale des énergies renouvelables (IRENA) La Chine mais aussi l’Inde, le Japon, l’Allemagne, les Etats-Unis ou encore le Brésil comptent parmi les nations qui ont concentré le plus d’emplois sur le secteur. L’autre grand enseignement de la publication est le fait que ce niveau d’emploi est par ailleurs en hausse en comparaison avec 2015, à hauteur de +1,1%. Et en regardant un peu plus en arrière, rien qu’en 2012, la progression a même été encore plus marquée puisque le nombre total de personnes travaillant dans l’éolien ou le photovoltaïque a plus que doublé.

L’éolien et le photovoltaïque en grande forme dans les énergies renouvelables

Dans ce même bilan annuel, le photovoltaïque et l’éolien sont les deux grands gagnants puisque les deux secteurs sont ceux qui ont mobilisé le plus de troupes. Le photovoltaïque enregistre ainsi une hausse de non moins de 12% en une année seulement et même de 17% rien que pour l’Inde. Aux Etats-Unis, la hausse est encore plus marquée : +24% de création d’emplois en une année à peine.

L’éolien se positionne également très bien puisque le secteur a employé 7% d’effectif en plus sur une année. La Chine arrive en tête sur ce créneau également en absorbant à elle seule plus de la moitié des emplois, comme dans le photovoltaïque. Il faut dire que le pays a rendu dernièrement publique son ambition de devenir le n°1 mondial des énergies renouvelables. Une ambition soutenue par un plan d’investissement encore jamais vue : plus de 360 milliards de dollars d’ici à 2020 à peine.

Si la volonté des grandes nations de favoriser les énergies renouvelables au détriment des énergies fossiles explique ce regain de forme dans le secteur, la baisse des coûts de production renforce grandement ce phénomène. De même que les politiques fiscales et légales encourageantes qui ont été impulsées par les Etats dernièrement.

 

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *