L’Occitanie veut consommer 100% d’énergies renouvelables d’ici 2050

By on 26/06/2017
énergies renouvelables, Occitanie, 2050

La région Occitanie veut être la première région de France à énergie positive. Elle a échafaudé un plan ambitieux en faveur des énergies renouvelables d’ici à 2050.

« Si on ne fait rien, en 2050 on ne serait mécaniquement qu’à 33 % », Agnès Langevine la vice-présidente de la région Occitanie veut faire mieux, beaucoup mieux même. La femme politique va dévoiler son plan en faveur du développement des énergies renouvelables (ENR) dans la région d’ici la fin du mois de juin. Un plan qui permettra à des villes telles que Toulouse, Castres, Béziers, Perpignan ou encore Montauban, Cahors, Rodez et Narbonne entre autre de tourner à 100% d’ENR d’ici 2050.

Le filon du solaire mais aussi celui de l’éolien, de la biomasse ou encore de la géothermie seront considérablement soutenus par les pouvoirs publics et les partenaires institutionnels. En parallèle, la région planche à développer l’efficacité énergétique des bâtiments et à encourager l’autoconsommation des ménages.

Les énergies renouvelables promis à un bel avenir en Occitanie

Pour atteindre 100% d’énergies renouvelables dans le bouquet énergétique global de la région, plusieurs centaines d’experts ont planché sur la question. De nombreuses pistes seront lancées simultanément avec comme élément central le photovoltaïque. La puissance photovoltaïque sera ainsi à terme multipliée par 11. De gigantesques fermes solaires seront bâties au cours des prochaines années. Mais l’éolien est également en ligne de mire, qu’il soit onshore – à terre – ou offshore – en mer -.

Aussi, la géothermie profonde comme la géothermie de surface devraient également être favorisées, ces techniques permettant d’utiliser les calories enfouies dans le sol pour chauffer en hiver et fournir de l’eau chaude sanitaire.

Le montant total des investissements requis sera bientôt dévoilé par l’équipe en charge du projet. Un projet qui devrait ainsi permettre à l’Occitanie de devenir la toute première région de France à énergie positive. Une telle politique pourrait avoir d’autres répercussions bénéfiques puisque elle pourrait tout à fait inspirer d’autres régions à en faire autant.

 

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *