La Commission européenne propose la fin du moteur thermique en 2035

By on 15/07/2021
commission européenne-moteur thermique-2035

La Commission européenne propose de mettre un terme à la production de moteurs thermiques en 2035 pour lutter contre le dérèglement climatique.

Suite à la proposition de la Commission européenne, tout le filon automobile européen et français est en émoi. Car dans le cadre de son projet climat, la Commission a proposé de voter la fin pure et simple du moteur thermique dès 2035.

Si les motorisations essence et diesel étaient déjà dans la collimateur de l’UE depuis plusieurs années déjà, la nouveauté ici réside dans le fait que le parc automobile européen pourrait à terme être 100% électrique.

Exit ainsi les moteurs hybrides, soit ceux qui embarquent un moteur électrique et une motorisation essence. A peine lancée sur le marché européen, la voiture hybride pourrait bien donc être tuée dans l’œuf.

Si la Commission européenne plaide pour l’arrêt de la production des motorisations  thermiques, c’est dans l’optique d’atteindre son objectif de neutralité carbone en 2050.

Mais la profession ne voit pas du tout d’un bon œil cette annonce alors qu’elle est déjà dans le dur. Pour rappel, les constructeurs automobiles français demandent plus de 17 milliards d’euros d’aide à l’Etat afin de les accompagner dans cette transition écologique qui apparaît de plus en plus brutale.

Du côté de l’ACEA – Association des constructeurs automobiles européens -, ce projet de loi n’a pas de sens : “Interdire une technologie n’est pas une solution rationnelle à ce stade. Toutes les options, y compris les moteurs thermiques très efficaces, les hybrides et les véhicules à hydrogène doivent jouer un rôle dans la transition vers la neutralité climatique”.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.